Non classé

teaghlach*

Malgré les prévisions météo, il fait un temps superbe sur la côte ouest. Quelle arnaque les prévisions météorologiques. Autant lire dans une boule de cristal ou dans le thé vert de la veille.

Du coup j’ai tout faux dans ma valise. C’est pas bien grave.
Il fait beau mais venteux. Tu sais, ce genre de temps qui te donne l’impression d’avoir le visage buriné d’un marin breton à la retraite, après une simple balade sur la plage. Glamour.

Deuxième jour chez les « in-laws » et pour l’instant tout va bien. Ne te réjouis pas trop vite l’ami. Les séjours chez la belle-famille ou la famille commencent à se gâter à partir du troisième jour.
Tu n’as pas encore remarqué cette loi immuable? Observe la prochaine fois. Fais donc un peu d’anthropologie en famille. Tu vas voir, tu vas te marrer. Et puis ça te permettra de prendre un peu de recul quand le malaise commencera à poindre.

Le premier jour c’est celui des retrouvailles. Normalement on est contents de se revoir. On est heureux à l’idée de partager du temps ensemble et de se raconter toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites depuis un petit moment. Si ça pète dès le premier jour, je te conseille le Club Med avec des potes la prochaine fois.

Le deuxième jour, on surfe encore sur la vague des retrouvailles et le bonheur de partager du temps ensemble.

Au troisième jour, les nuages arrivent. La promiscuité commence à se faire sentir. Les vieux ressentiments resurgissent. La retenue qui avait été de mise à l’arrivée laisse place au bon vieux franc-parler qui te caractérise. Le grain de sable n’a plus qu’à arriver et c’est la hache de guerre qui est déterrée. Il suffira d’un petit incident insignifiant aux yeux de tout être extérieur à la famille (c’est-à-dire normalement constitué) pour provoquer la dispute qui te fera regretter d’être venu. A ce moment précis tu te diras que tu aurais dû te fier à ton premier instinct et aller chez tes copains dans le sud-ouest. Mais ça sera trop tard.

* teaghlach: famille (en gaélique)

*****

Programme du jour: cliffs of Moher, Burren, lunch @ O’Connors pub in Doolin, balade à la plage, farniente face à la mer, apéro face à la mer, gigot d’agneau (encore un qui à échappé à la Pâques) sur bbq face à la mer, pub

Molly adore sa grand-mère. Et la grand-mère en question elle veut pas qu’on l’appelle « granny ». Molly est sommée de l’appeler par son prénom comme ça, elle peut rester young forever. Ah, j’vous jure, ce troisième âge!

Catégories :Non classé

5 réponses »

  1. Vraiment… c’est pas très sympa de narguer les copains avec des photos pareilles…Suis bloquée à Milan… Mais je crois bien qu’on va descendre à Portofino demain… Trop envie de voir la mer…

  2. Mais les anglais essaient de lire la meteo dans le PG Tip, c’est bien la le probleme…Courage: si les catastrophes n’arrivent que le 3 eme jour, tu auras peut-etre 50% de tes vacances qui en valaient tout de meme le coup…?

  3. Quel beau parallele avec, sur le cote… ton coup de coeur… « Deux jours a tuer »: j’en ai pleure de rire!

  4. @ Sophie: ben tu vois, j’aimerais bien que tu me nargues avec tes photos de Portofino… lalala… je dis ça, je dis rien.@ Chocoralie: mdr, je n’avais pas fait le rapprochement. Quelle observatrice tu fais!

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s