Humeur

Chronique de l’Eurostar (5)

eurostar, train, ride, voyage, paris, london

Dans le London – Paris de 18h31 (15 août)

Après une dizaine de jours de travail intense je m’apprête à rejoindre Elvis et la Moulinette de l’autre côté du Pond. Et retrouver ma gare préférée… la gare du Nord. Ahem.
Je sens que le voyage s’annonce bien. Quand j’ai réservé ma place en Standard Premier, il y a un peu plus de 3 semaines, j’avais le vague espoir de voyager tranquille, loin des séjours linguistiques et des sushis-soja-baguettes des groupes de japonais. Il n’y a rien de pire que les sushis mangés dans les transports en commun. C’était sans compter le couple qui vient juste de d’investir le carré à ma droite, posant lourdement un sac Marks and Spencer sur les tablettes. Au menu, crackers et humous. Ail et piments rouges. Ce n’est que la collation. Attendons la suite.
Si j’ai bien compris ils devaient être dans le train suivant et jouent les innocents lorsque le contrôleur leur demande leurs billets.
De toute façon il va à Paris le train!”. Chance du resquilleur (et du linguiste en herbe), le train wagon est presque vide. C’est à se demander pourquoi ils sont venus se coller à moi.


18h53
Franck, appelons Franck, vient de se curer le nez sans même essayer de maquiller son geste par un effet de main. Et puis il nous fait même un petit roll-it-flick-it sans aucune vergogne.

19h01
La collation arrive. Franck et Flore prennent l’option fromage. Je choisis l’option saumon.

19h11
Franck dégaine sa salade de calamars du sac vert clair M&S. L’option fromage n’a pas eu l’effet escompté de satiété chez Frankie.

19h23 – 20h23 (H française)
On sort du tunnel. On est en France. Il fait beau. Un beau soleil de début de soirée et de fin d’été.
Franck porte une casquette qu’il ne quitte pas et qu’il remet tout de suite après avoir passé son pull.
Un début de calvitie mal assumée sans doute.

En fait il ne se passe pas grand chose. Le train est à l’heure, le wagon à moitié vide et Franck termine sa tarte au chocolat. Celle de l’option fromage.

Franck vient de se plonger dans la lecture d’un vieux Guide Vert des Châteaux de la Loire. Il oscille de la tête au rythme des sons inaudibles que déversent ses gros écouteurs. Pour être plus à l’aise, il a posé ses pieds sur le siège opposé. Tranquille. Comme dans le RER A (ou C).

20h42
Flore vient de changer de siège. Elle cherche une prise française pour son téléphone. Elle prend les reçus avec elle. Elle va faire la compta. J’ai l’impression que Franck et Flore sont en train de monter un business import-export à Londres. Peut-être de vin. Ce qui expliquerait la lecture assidue du Guide Vert.

21h16
Rien à signaler. Franck contemple le bout de ses chaussures en nubuc.

21h22
Une jolie blonde vient de se lever pour aller de l’autre côté du wagon. Franck aime bien regarder les jolies blondes. Du bas vers le haut. Ou l’inverse.

21h37
On vient de pénétrer dans la zone graffitis. Nous arrivons à destination.
Le wagon est étonnamment calme. Rarement j’ai eu un trajet si tranquille.

Les vacances peuvent commencer.

Les autres chroniques de l’Eurostar

Catégories :Humeur

Tagué:, , ,

15 réponses »

  1. Hahaha ça me rappelle mes trajets quotidiens en TER… mon favori toujours le gros sac MacDo ou Quick. Berk berk. Et les écouteurs… Bienvenue en France et bonnes vacances 😉

  2. J’aime bien vous lire, mais je crois que je me lasse de ces chroniques de l’Eurostar… dans tous les transports en commun, on cohabite avec des gens qu’on aurait pas forcement choisis comme amis; dont la politesse, le comportement, la courtoisie et les manieres laissent a desirer. C’est penible, je le concois. Mais de la a en faire un billet? Je trouve qu’il y a un fond de mepris dans le fait d’ecrire dessus… mais je suis peut etre passee a cote de l’intention premiere

    • En fait j’adore observer les gens. D’un simple détail, j’invente une histoire. Tout ce que j’écris dans mes billets n’est pas toujours la réalité. J’ai un esprit un peu fantasque, voyez-vous.
      Merci pour message et pour votre avis sincère.

  3. Je découvre avec joie ton blog! Envie d’un Pimms, une chouette recette… et tout le reste 🙂
    J’ai aussi quelque expériences et bonnes anecdotes eurostar, tes articles sont criant de vérité, j’ai vraiment bien rigolé, héhé
    Les quelques passages en 1er sont toujours bien agréable, la voiture « silence » oui, elle existe, je t’assure! C’est un vrai régale… Meme si j’ai fait de très belles rencontres en éco et une encore plus belle au bar un soir d’hiver neigeux(retard annulation train bondé) mmmh que de souvenir 🙂
    Vivement fin novembre, j’y retourne… je vais potasser ton blog ses 2 prochains mois 😉

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s