Humeur

It’s not you, it’s me

lili bé

Ca fait longtemps que je t’ai quittée. Un peu trop à ton goût je crois. On ne se reconnait plus toi et moi. Au début je revenais avec joie et je repartais en t’étreignant, en te promettant de revenir le plus rapidement possible. Puis, je rentrais par habitude, sans entrain particulier. Depuis plusieurs mois je ne te comprends vraiment plus et rentrer te voir est presque une obligation. J’ai dit presque, commence pas à râler.
C’est bien simple, ça commence en arrivant dans ton hall de gare, la gare du Nord. Ca fait un sacré contraste quant tu arrives de St Pancras. Tu pourrais prendre soin de toi un peu.

Quand je suis allée prendre un petit café en terrasse, dans un petit bar, j’ai dû essuyer la mauvaise humeur corporatiste et contagieuse du garçon de café. Assises juste à côté de moi, deux dames se racontaient leurs petits bobos. Elles se lamentaient plus qu’elles ne discutaient.
Quand je me baladais dans tes rues, je trouvais que c’était bien calme et qu’il n’y avait pas grand chose d’ouvert. C’était un dimanche. Où se cachent les gens le dimanche?
Lorsque j’ai pris le métro, j’ai eu l’impression d’avoir un petit accident de maquillage à la façon dont les gens m’observaient. J’ai vérifié plusieurs fois mon miroir de poche pour être sûre. Rien. Enfin, rien à mes yeux.
Mais qu’est-ce qui se passe chez toi bon sang? Pourquoi tout le monde tire la gueule? Pourquoi tout est compliqué? Pourquoi c’est tout le temps fermé? Le dimanche, le lundi, le midi…
Et si tu faisais un petit effort? Remets tes jolis vêtements, bouge-toi un peu, ouvre-toi aux autres. Et puis souris donc, tu as tellement d’atouts. Ca me fait trop de peine de te voir comme ça. Si ça ne te dérange pas, je vais attendre un petit peu avant de revenir te voir.

Article paru dans Ici-Londres, le magazine des Français de Londres – octobre 2013
Dessin Lili Bé


Catégories :Humeur

Tagué:, ,

45 réponses »

  1. Oh toi l’ecrivain, tu choisies toujours le matin ou je reprends l’eurostar vers toi pour ecrire des verites….!!

  2. Bon, les filles… Un peu d’optimisme ou vous allez finir par ressembler aux
     » 2 dames bobos ». J’habite dans un quartier de C.Coincés, et il m’arrive souvent d’avoir (de déclencher) de bonnes surprises, sourire à une personne suffit souvent à la désamorcer et à la faire sourire à son tour.
    Il est vrai que Paris est comme toute grande ville, le nid de tous ces « pauvres personnalités » qui se la « pète » et se pavanent dans leur triste habit de suffisance, mais pourquoi vos yeux et vos oreilles s’arrêtent ils sur ces non-évènements ? pensez à visiter sans but et vous croiserez certainement quelqu’un ou une situation qui fera naitre sur vos jolis visages ces sourires et cette joie de vivre que vous semblez ne pas trouver à Paris … bises d’une Parisienne heureuse ( qui part souvent à la campagne )

  3. Ahah ^^ Ton article a un petit cote tendre. Bon avec tout ça, a lire tes merveilleux article, j’ai enfin pris mes billet \o/ C’est ma première fois a Londres 😀

  4. Je suis parisienne depuis l’enfance et folle amoureuse de Paris. Et pourtant, je trouve lilimiam bien trop indulgente (sans doute le manque de connaissance de Londres). Pour y avoir vécu 3 ans, je confirme que lorsqu’on compare Londres et Paris, un fossé sépare ces deux villes sur tous les points que tu cites. Alors certes, Londres n’occupe que la deuxième place dans mon cœur, et oui, il n’y a pas que des personnes aigries à paris, mais l’accueil, le service et la courtoise sont 1000 fois meilleurs à Londres !

  5. En voilà une bonne remarque, ne pas comparer est certainement le secret de la sérénité! Forcément c’est toujours mieux là où on vit… et heureusement d’ailleurs! Après 4 ans à Paris et maintenant 1 an à Londres, je pense que c’est incomparable… Beaucoup de choses de Paris sont introuvables ici et vice versa… Merci l’Eurostar de faire que ces 2 villes, exceptionnelles chacune à leur façon, ne sont finalement qu’à 2 petites heures l’une de l’autre! 🙂

    • Effectivement, « comparaison n’est pas raison », mais c’est tellement naturel. Il y a du bon à prendre partout. Mais clairement, pour ma sérénité, je préfère Londres.

  6. Londonienne depuis plus de 12 ans et archi d’accord avec ce petit billet!! D’ailleurs je ne vais plus a Paris…
    C’est vrai que c’est dommage… Mais il y a un tel gap…
    Merci pour ce blog.
    Bonne journee!

  7. Je suis parfaitement d’accord et j’ai même écrit la même chose dans mon journal ce matin. Se plaindre devient vite une habitude. N’empêche… si tu étais à ma place en ce moment, et je te jure que je ne suis pas encore la plus à plaindre, il faut une sacrée dose de méthode Coué pour garder le sourire et le sens de l’humour !

  8. Merveilleusement écrit. Je ne sais pas quoi te dire d’autre: entièrement d’accord, ce billet m’a transportée j’étais assise à côté de toi dans le métro, au café à une table pas loin des vieilles dames … 😉 toujours un réel plaisir de te lire.

  9. Je suis triste d’aimer cet article.
    Triste d’y adhérer complètement.
    Triste de comparer malgré moi deux villes que j’aime éperdument.
    Et triste de me rendre à l’évidence… chaque jour qui passe me conforte un peu plus, alors aujourd’hui ton texte a une résonance particulière.
    Mais j’arrête ici mes lamentations typiquement parisiennes, et je ne voudrai pas avoir la tristesse contagieuse. Et puis, il me reste le gin Hendrick’s et l’inspiration des bloggeuses londoniennes pour distiller un peu d’optimisme et d’enthousiasme britanniques dans la morosité ambiante.
    Une chose est évidente, Londres, cela fait beaucoup trop longtemps que je t’ai quittée.

  10. Paris, n’est pas unique… Lille change également : égoïsme, mauvaise humeur, insécurité… Alors, je dis : vive la Belgique ! (en attendant mon prochain séjour anglais)

  11. et les gens il n’y a pas longtemps m’ont encore demandé pourquoi je voulais partir vivre à Londres… en tout cas ton article me confortes encore plus dans l’idée et d’ici janvier je m’envole! youpi!

  12. J’ai fini les commentaires avec celui de Peachylau qui m’a fait bcp rire! J’avoue aussi avoir un moment panique sur l’etat de sante de notre blogeuse cherie!! Tu es toute puissante, comme d’hab’ et ton style est unique!
    Paris, on rentre pour la famille et les amis qu’on a laisse la-bas. Cela fait du bien.
    Moi je vis a Londres alors je me dis qu c’est la ville la plus chouette.
    Quand je vivais a Washington DC, c’etait pareil! 🙂
    C’est une question d’integration :), savoir se sentir bien la ou l’on vit et savoir se creer son reseau ou que l’on soit, bien s’entourer et profiter a fond de la vie! Enjoy!

  13. Mais qu’est-ce que tu racontes ? Elle est belle la gare du nord… Et puis tu t’y sens en sécurité, surtout quand tu arrives de Londres ! ^^

    (hin hin hin, j’ai honte, mais je suis tellement d’accord avec toi)

  14. Superbe ton article…je ressens ça pour toute la France,,pas juste Paris. Mais ça fait très longtemps que je l’ai quitté, on ne se connaît presque plus, le problème, c’est que ça ne me manque pas du tout!

  15. Ca me rend complètement fou de lire ton billet. Que tu le penses, le ressente, soit, que tu t’en plaigne ou t’en amuse à coup de prose bien maniée, ça me rend fou.

    Qui se plaint le plus de Paris ? Ceux qui n’y vivent pas, ceux qui tiennent un blog depuis Londres, San Francisco ou New-York. Qui reviennent une semaine en vacances et n’en peuvent plus. Peut être n’avez-vous simplement plus l’habitude d’un autre rythme, d’une autre façon de faire ?

    Je vais répondre à une de tes questions :

    « Où se cachent les gens le dimanche? »

    Il se détendent, en famille, entre amis. Ils sont partout, sauf aux endroits où ils pourraient être obligés de te servir. A Londres, tu es habituée à être servie le dimanche. Par qui ? Par ceux qui n’ont pas le choix, par ceux qui font deux ou trois shifts sous payés, par ceux qui aimeraient sûrement profiter de leurs weekends et d’horaires stables. Car la vie, et tu es d’accord n’est ce pas, ce n’est pas le travail, exception faite pour quelques chanceux dont je suis dont le travail n’est pas aliénant.

    Ce qui me dérange le plus c’est la candeur avec laquelle tu fais ce constat. Le manque total de vision humaniste des rythmes de la vie. C’est insolent, insultant pour tous ceux qui n’ont pas le choix et qui te servent toute la journée, esclaves modernes jouissant d’une apparente liberté. Toi, tu as le luxe de la liberté, le luxe de pouvoir prendre du recul, le luxe de t’arrêter pour penser, le luxe de pouvoir changer de vie, de pays, le luxe de parler plusieurs langues. Et ce que tu fais de ce luxe, c’est te demander pourquoi les gens ne sont pas là pour te servir dans les magasins le dimanche ?

    Et il n’y a que moi que ça choque ?

  16. Issé , merci ,Non Issé , tu n’es pas seule , moi aussi je suis choquée, mais je crois bien que nous sommes bien isolées dans ce monde de simples mortelles .Déjà le post de fin d’août m’avait passablement irritée , mais celui-ci fait que je ne lirai plus ce blog ni tous les autres d’ailleurs , parce qu’ils se ressemblent tous car ils sont écrits par les mêmes personnes qui ne se rendent même plus compte qu’elles sont hautement privilégiées.

  17. Issé, tu ne vas jamais au café ou au restaurant un dimanche? Au musée? Tu ne prends jamais les transports en commun? Si tu te cassais une jambe un dimanche, tu attendrais patiemment le lundi pour te faire soigner, afin que des « esclaves » n’aient pas à te « servir »? Non, n’est-ce pas? Alors pourquoi nous balancer ce petit guilt trip?

    Pour en revenir à cette note, je vais très rarement en France (contrainte et forcée, disons-le) et le pire c’est d’arriver Gare du Nord et de prendre le RER. Je déprime instantanément.

  18. Je vis à Londres depuis 1 mois, j’ai vécu à Paris 4 ans mais suis une provinciale!.. j’adore Londres propre, respectueux, mon quartier populaire et sympa mais pas le quartier français tellement bobo tellement je me la pète de vivre ici et communautariste et oui lostinlondon c’est un privilège que de pouvoir vivre à Londres et c’est terrible de DEVOIR et ne PAS CHOISIR de travailler le dimanche en france comme ici. Seuls ceux qui le font ou ont du le faire le comprennet surtout quand ils ne sont payés plus, doivent faire garder leurs enfants et décline systématiquements les invitations de la famille ou d’amis parcequ’ils sont OBLIGES de travailler!!!!

    • Bonjour Sanny
      Je n’ai pas besoin de me justifier mais pour votre information: j’ai quitté la France il y a un petit moment, par choix. Je n’ai jamais eu le statut d’expat qu’ont ceux qui sont envoyés à l’étranger par leur boite. C’est pourquoi je ne comprends pas pourquoi vous dites que c’est un privilège.
      C’est un choix, pas un privilège.
      Et pour info, non je n’habite pas dans le quartier que vous dites « bobo ».

  19. Lostinlondon nous non plus ne sommes pas expat, nous avons choisi de venir vivre ici, nous payons donc notre loyer, le CFBL pour l’ado, les petits sont à l’école publique UK, nous vivons au NW. J’aime vraiment vos écrits dont celui-ci parceque juste après 1 mois passé ici nous n’avons pas envie de partir. Mais il est vrai que le travaille le dimanche est rarement choisi si ce n’est par les étudiants! donc même si je trouve vraiment agréable qu’il y autant de vie le dimanche j’évite de consommer ce jour là..mais je suis entièrement d’accord avec vous pourle lundi ou tout est fermé et surtout à l’accueil dans les magasins en FR. Ceci dit certains FR à Londres reflètent bien cet état d’esprit fermé voir hautain.

    • En ce dimanche ensoleillé, je suis solidaire de ceux qui doivent travailler. Je suis moi même en train d’admirer le soleil par la fenêtre car je dois finir un papier 😉 Merci Sanny pour vos petits mots.

  20. et bien moi qui vais très prochainement débarquer de mon Auvergne natal pour un séjour d’une semaine sur Londres je me régale par avance des visages souriants que je vais rencontrer et espère qu’ils seront aussi serviables et compréhensifs en écoutant my very French accent 😉

  21. Heureusement la France ne se limite pas à Paris et Londres n’est pas représentatif de toute la Grande Bretagne… Moi aussi, cela me dérange ce dénigrement systématique d’un pays parce que les gens font telle tête dans le métro ou que le serveur n’a pas eu le sourire opportun. Moi qui suis provinciale je n’ai pas eu ce regard sur Paris quand j’y suis allée ce printemps avec mes deux ados. Au contraire on s’est régalés à prendre le métro si bien desservi, à musarder sur les quais de scènes et à faire ce que les vacances permettent en général c’est à dire prendre son temps. Le dimanche ne m’a pas semblé un handicap pour mettre à profit cette dernière option (j’en profite pour dire que restaus, musées, cafés et magasins d’alimentation sont ouverts ce jour là).
    Cet été nous sommes allées à Londres passer une semaine. Nous nous y sommes régalés également et projetons même d’y retourner. Une petite remarque en passant : l’hôtel où nous séjournions se voulait être un hôtel international pourtant le personnel ne connaissait que l’anglais ( et ce même à l’accueil), l’équivalent est impensable en France, en Espagne ou en Italie par exemple… de même dans les musées, tous les panneaux explicatifs ne se font que dans une seule langue, je vous laisse deviner laquelle… bref, je n’ose imaginer quel serait votre commentaire si le Louvres ou le musée d’Orsay ne se contentaient que du français !

    En ce qui concerne la protection sociale et le droit du travail, je pense que beaucoup d’anglais aimerait avoir l’équivalent dans leur pays. Mais nous n’allons pas en débattre ici car tel n’est pas l’intérêt de ce blog très sympathique par ailleurs.

    Have a good day !

    • Merci kokeshi. « En ce qui concerne la protection sociale et le droit du travail, je pense que beaucoup d’anglais aimerait avoir l’équivalent dans leur pays.  » – Tu m’étonnes! On est d’accord. Et c’est une des raisons pour lesquelles je m’étonne toujours que les Français de France (d’une manière générale, ok. Je ne parle pas de TOUS de Français de France) ne réalisent à quel point en France on bénéficie de chouettes avantages. Souriez les gars, vous avez la sécu et un droit du travail assez costaud.

  22. Tout cela est tellement vrai. C’est incontestable même si on aime Paris. Quelle épreuve la gare du Nord lorsqu’on rentre, déjà très triste d’avoir quitté Londres avec pour seule idée d’y retourner très vite ….

  23. Ce doit etre si vrai lorsqu on y vit ds cette belle capitale au mouvement incessant, où les jeunes filles ne se la petent pas portant des sacs facon paris hilgton mais deconnent le soir à talons deployés! Le jour je remarque que c’est un peu parano, les gens ne se regardent pas ni se sourient. Aujourd’hui nous revenons du quartier angel/islington que nous avons fait en suivant tes conseilss…et ce fut une tres belle decouverte. Un quartier un peu bobo qui se la veut retro frenchis qd même. UN quartier gourmand où les gens « recoivent ‘ les clients avec entrain. So it’s a good trip for us.je te souhaite a lot of follower,:-) bye

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s