Humeur

Dear Amy

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

Amy Winehouse: A family Portrait

Je me souviens exactement où j’étais lorsque j’ai appris ta mort Amy. Bitch. J’attendais Elvis à la terrasse d’un restaurant. Il faisait presque beau et c’est sur l’écran de mon iphone et par twitter que le choc est arrivé. Unbelievable. Twitter tu es si cruel parfois.
J’ai depuis ce jour un petit pincement au cœur dès que j’entends les premières notes de You Know I’m No Good, ou bien Rehab, ou encore Love Is a Losing Game… et toutes les autres (pas assez nombreuses). Comme un immense sentiment de gâchis. Tu fais chier putain. Il te restait tant de choses à faire. Ta voix, si belle, unique et éphémère.

Aujourd’hui s’ouvre une exposition qui t’est consacrée Amy. Ton frère Alex et ta belle sœur Riva ont rassemblé des photos de famille et des objets t’ayant appartenu. Ca se passe au Jewish Museum dans ton Camden adoré et ça s’appelle Amy Winehouse, a family portrait.

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

Beaucoup de photos, tes pass de concerts, tes robes, tes chaussures, tes livres, des vinyls, des CD, ta guitare… Au mur, des phrases que tu as écrites sur ta rédaction d’audition pour la Sylvia Young Theatre School. Tu avais 14 ans et déjà tu disais des choses comme: «But mostly I have this dream to be very famous. To work on stage. It’s a life long ambition. I want people to hear my voice and just forget their troubles for five minutes.» Je pense que tu peux cocher la case sur ta check-list – ça c’est fait.

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

Je crois que le clou de l’expo, c’est cette valise remplie de photos. Tu sais, la petite valise que tu voulais regarder avec ton père. Deux jours avant de partir, tu lui avais demandé de passer pour classer ce qu’il y avait à l’intérieur avec toi. La valise se trouve là, star of the show, avec plein de photos toujours en vrac. Des photos de famille, d’amis. De toi avec tes grands yeux noir. Ton visage d’enfant, un peu espiègle.

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

Tu sais ce qui m’a le plus touchée dans cette expo? Ce ne sont pas tes talons aiguilles (impressionnants tout de même), ni ton Grammy, ta guitare ou tes robes… non, c’est tout bête, c’est cette liste de titres écrite de ta main que tu as choisis pour ta chill-out tape. Dream a Little Dream of me, Someone to Watch over Me, Moon River, Georgia on my Mind…
C’est ce qu’il y a de plus personnel parmi tous tes effets rassemblés. Enfin, selon moi. Ca me rappelle mon adolescence, quand moi aussi je faisais des compilations sur des cassettes. Qu’est-ce que j’ai pu en passer du temps à composer ces cassettes. Hier matin, en découvrant ce document je t’ai imaginée à 14 ans en train de créer des compilations.

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

L’expo veut montrer à quel point tu étais une gamine toute simple, fille et sœur aimante. Fière de ta judaïté et de ta famille. On découvre Cynthia, ta grand-mère adorée et on apprend qu’elle est sortie avec Ronnie Scott dans les années 40. C’est elle et ton père qui t’ont donné l’amour du jazz.

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

Autre personnage important dans cette exposition: Londres. Ton Londres, de Southgate où tu as grandi à Camden où tu t’étais installée. Une carte montre tes principaux repères dans ton quartier de prédilection.

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

J’avais une drôle de sensation en découvrant cette exposition, comme si je pénétrais dans ta chambre et que je pillais un peu ta mémoire.

Qu’est-ce que tu en penses toi, de là-haut?

Miss ya

Amy Winehouse, a family portrait jewish Museum

Amy Winehouse, a Family Portrait
Jewish Museum
Raymond Burton House
129-131 Albert Street
London NW1 7NB
Tube Camden Town
du 3 juillet au 15 septembre 2013
£7.50
Late night jeudi de 17h à 21h £3.50

Catégories :Humeur

Tagué:, , ,

26 réponses »

  1. Bel hommage madame… très émouvant et personnel. Tu viens de réveiller en moi le désir d’entendre sa voix et sentir cette petite vibration qu’elle fait naitre au niveau du plexus…. je vais l’écouter right now !!

  2. Si je n’étais pas au bureau, je lancerais immédiatement « You know I’m no good », merci pour cet article et cette belle découverte ! Je viens à Londres en septembre, je pense que je vais passer par Camden 🙂

  3. un peu morbide, je me sentirais voyeuse en regardant ses affaires si perso. Moi j’étais en week-end chez mes parents et on regardait le journal télévisé quand j’ai appris la nouvelle, j’ai fondu en larmes et ma mère a cru que j’avais perdu une copine proche…. so so sad….

  4. Ce post est magnifique, écrit avec le coeur et beaucoup de spontanéité 🙂
    J’ai bien envie d’aller voir l’expo moi maintenant !
    Et de ce que je vois grâce à tes photos, je suis très marquée par les chaussures. Ce n’est pas le talon vertigineux qui m’impressionne mais le fait qu’on les voit de si près et avec les boîtes. C’est con mais moi aussi je garde les boîtes de mes chaussures (c’est plus pratique pour les ranger) et ça la rend encore plus humaine d’un coup…
    Bref, je ne sais plus où j’étais quand j’ai appris sa mort mais j’étais déçue et j’y ai vu, comme toi, un gros gâchis.

    Merci pour ce post.

    Manon

  5. Très joli billet qui est émouvant . Je me rappelle encore de ce jour … C’était aussi la date de la tuerie en Norvège . En lisant cet article je me suis remise à écouter ses musiques , cette voix si particulère , ce look .. Amy c’était un personnage unique qui juste en la voyant nous donnait tellement de frissons .

  6. Je lis tes sublimes lignes et direct, je lance itunes ! Quel bel article et quelle superbe exposition! Merci d’avoir partager ta visite avec nous !

  7. Te lire me rappelle une article dans lequel tu parlais de l’année écoulée, de ses mauvaises nouvelles, et de ses événements dont la mort de Amy Winehouse.
    Cet article m’avait émue également.
    D’autant que je commençais à apprécier l’artiste ( j’avais acheté le cd pour mon pti mari et c’est finalement moi qui le passais en boucle).
    Pour reprendre les termes d’un journaliste qui lui rendait hommage.
    C’était une vraie chanteuse avec une voix qui vous transperce.
    Pas une ‘gueuleuse’ comme certaines qui vous agressent les tympans.

  8. Quel article touchant et émouvant, j’adore Amy Winehouse. Elle nous a quitté trop tôt. Dommage que l’exposition ne dure pas plus longtemps, j’ai bien envie de la découvrir.

    Je me rappelle d’une année où je me promenais dans Hyde Park avec une amie. On a commencé à entendre sa voix dans le parc. Elle répétait pour un concert qu’elle allait donné au soir avec d’autres artistes en l’honneur de Nelson Mandala (si j’ai bon souvenir). Mon amie et moi, on s’est assise dans l’herbe, au soleil, pour se laisser porter par sa voix et son timbre si particulier. Quel moment unique!

  9. Je pars dimanche et je te remercie de tout mon coeur. Je cherchais où me me recueillir pour amy et j’ai appris qu’elle avait été incinéré…Cette expo tombe à pique.

    Amy a trouvé la mort le même jour que mon père, j’étais déjà une fan conquise mais maintenant les deux sont indissociables.

    🙂 c’est d’ailleurs aujourd’hui

    merci encore

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s