Food

Caramel cake – La recette du dimanche

caramel cake

Hier c’était la fête de l’école, la nouvelle. L’occasion de lever des fonds pour acheter et améliorer les équipements. Chacun y va de sa pocket en achetant des billets de tombola, des Pimm’s (il y avait un stand de Pimm’s à la school fair, t’y crois?), des gâteaux… C’était une chouette fête. J’étais un peu réticente à faire un gâteau pour apporter ma petite pierre à l’édifice. Pourquoi? Tout simplement parce qu’à chaque fois que j’ai contribué à la bake sale de l’école, mes gâteaux étaient délaissés au profit des réalisations des autres mamans. Des espèces de fairy cakes recouverts de sucre coloré tout droit sortis d’un carton acheté à la supérette du coin. Au début j’étais drôlement vexée que mes madeleines et mes financiers concoctés avec application et amour soient laissés de côté comme les vilains petits canards de la bake sale. Puis, j’en ai eu marre, j’ai arrêté de faire des gâteaux pour l’école. C’était comme donner de la confiture aux cochons.
Je me demandais si ça allait être la même chose à la nouvelle école de la Moulinette. Sans conviction j’ai fait un Brownie Oreo que j’ai apporté à la fête. Dans la cour de l’école, j’ai eu des «wow» et des «oh my God» alors que je me dirigeais vers le stand «Cakes». Tiens, c’est plus civilisé par ici, j’ai pensé. J’ai déposé mon cake (ne cherche pas le jeu de mot salace, ce n’est pas mon genre. Tu as l’esprit mal tourné, tu sais) au milieu des autres cakes, puis je m’en suis allée profiter de la fête. Il y avait plein de stands: barbe à papa, popcorn, face painting, tattoo, barbecue, bar… Un groupe jouait les standards habituels et le répertoire d’Imelda May. Drôlement civilisés dis donc.

Au deuxième Pimm’s, j’ai demandé à Elvis s’il n’avait pas une petite faim. Faudrait pas non plus qu’on se mette minables dans la cour de l’école de la Moulinette la première semaine. On a pris des burgers qui étaient drôlement délicieux. Puis j’ai eu envie de sucré.
– Tu veux un dessert Elvis?
– Pas vraiment
– On partage un truc?
– Si tu veux, qu’il me répond (Elvis est conciliant)
– Bon, je vais voir ce qu’il y a mais si c’est pour me farcir du fairy cake, c’est no way. Et puis, je ne vais quand même pas acheter mon propre gâteau!
Une dame qui était à notre table est intervenue: «Why not? That’s what I do»
Pas con remarque! Me voilà partie inspecter le stand de gâteaux. Scène habituelle de fairy cakes de toutes les couleurs et tranches de gâteaux au chocolat. Pas trop inspirée, je cherche mon brownie Oreo. En ne le voyant pas, je panique un peu et je me demande s’ils ne l’auraient pas foutu à la poubelle ces couillons. SOS parano, bonjour.
Je m’enquiers auprès de la déléguée au stand: «dites-moi ma bonne dame, vous n’auriez pas vu un brownie Oreo par hasard?».
– Yes of course, but it’s already gone
Plait-il? Quoi?
– Oui, il est parti tout de suite. Quelqu’un est venu et il a tout acheté.
– Great, merci!

Enfin un peu de reconnaissance dans le milieu scolaire. Ce n’était pas trop tôt.

Bree voulait te raconter cette petite anecdote avant de te livrer la recette du jour: le caramel cake. Une recette retrouvée sur une page arrachée du magazine Food & Travel. Ce gâteau est super moelleux (really moist) avec un petit goût de caramel qui va bien.

caramel cake

ingrédients
 200g de sucre
 125ml de crème liquide
 125ml de lait
 200g de beurre mou
 3 oeufs
 1 cuil. à café d’extrait de vanille
 250g de farine
 1,5 cuil. à café de levure
 1 bonne pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer et fariner un moule à charnière de 24cm de diamètre.

Mettre le sucre dans une casserole sur feu moyen et faire fondre. Surtout ne pas mélanger le sucre avec une cuillère. Se contenter de pencher la casserole sur le côté afin que le sucre fonde uniformément et se transforme en caramel doré. Quand le sucre s’est transformé en caramel, retirer la casserole du feu.
Mélanger la crème et le lait. Verser le mélange crème/lait dans la casserole de caramel petit à petit. Faire attention aux éclaboussures (le caramel est brûlant et la crème froide). Fouetter jusqu’à ce que la crème et le lait soient incorporés. Si le caramel commence à se solidifier pendant l’opération, ne pas hésiter à remettre la casserole sur feu doux.

Dans un grand bol, fouetter le beurre jusqu’à ce qu’il ait une texture crémeuse. Verser le caramel sur le beurre puis fouetter l’ensemble. La chaleur du mélange caramel/lait/crème devrait faire fondre le beurre. Puis ajouter les œufs un à un en fouettant. Ajouter la vanille.
La pâte est plus liquide que les pâtes de gâteaux habituelles. C’est normal. Bien fouetter pour faire épaissir un peu plus.
Ajouter la farine, la levure et la pincée de sel tamisées. Bien mélanger jusqu’à ce que la pâte épaississe et à obtenir une texture crémeuse.

caramel cake

Verser dans le moule et enfourner pour 35 à 40 minutes, jusqu’à ce que la croûte soit bien dorée et que l’intérieur soit encore moelleux.
Laisser refroidir avant de démouler.
Ce gâteau se conserve bien pendant 4/5 jours. Mais la question est: résistera-t-il tant de temps?

Catégories :Food, Recette du dimanche

Tagué:, ,

16 réponses »

  1. Je suis complètement morte de rire!
    La fête de l ecole de la mienne c est le 6 juillet… Je ferai peut être ton gateau au caramel 😉
    Le gateau tigre a eu un franc succès lors de la cake sale de la classe de ma poupette even if c était le plus cher ( anecdote : 4 mamans l ont reniflé le nez colle dessus ce que j ai moyennement apprécié tu renifles ta part ok why not tu fais ce que tu veux mais pas le gateau entier ! Du coup je me suis sentie obligée de faire une remarque ! Remarque qui a été moyennement appréciée mais bon tant pis!) non mais !

  2. Un stand de Pimm’s à la fête de l’école ?
    Punaise ! La chance !( nous on a du punch c’est sympa aussi tu me diras)
    En ce qui concerne ton gâteau, le moelleux se voit bien sur la photo.
    Il a l’air super bon.

  3. Je suis contente que ton gâteau ait été apprécié ! ça fait plaisir :-)) merci pour cette recette de caramel cake … et j’espère goûter très bientôt au Pimm’s !

  4. Mmm nice, j’adore le caramel ! (remarque un peu H.S : j’ai été hyper déçue hier par une crêpe au caramel absolument dégueu payée 3,50 £ au food market de Greenwich. Du carton avec un filet de caramel industriel au milieu. Le stand était tenu par des Françaises mais on est loin de la qualité Petit Gâteau)

  5. Re!
    Je vais peut être tenter de faire ce gâteau ce weekend sur mon stand tiens! Avec un petit coulis de chocolat chaud sur le dessus même!

    Petite astuce pour éviter de vous brûler quand vous ajoutez le mélange lait-crème sur le caramel : faites chauffer le mélange presque jusqu’à l’ébullition avant de l’incorporer au caramel. Deux préparations à la même température s’incorporent plus facilement l’une à l’autre.
    Pareil pour les ganaches : faites fondre le chocolat au bain-marie et incorporez votre crème chaude. Cà marche beaucoup mieux!

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s