Humeur

Robert et moi

sundance londonRencontrer Robert n’était pas dans ma liste des top 100 things to do before I die. Je n’y avais jamais songé vois-tu. Et si jamais une telle idée m’avait traversé la tête, elle aurait probablement figuré dans une autre liste que j’aurais intitulé «In your dream baby». Imagine… Robert, merde, Robert quoi!
Que les choses soient claires entre nous: je ne donne pas dans ce genre de listes. Ca ressemble trop à un film américain pour ado des années 90.

Quand j’ai été contactée par le Sundance Channel pour couvrir le Sundance London, j’étais déjà super ravie. Puis quelques jours après  j’ai reçu une invitation pour un «intimate brunch with Robert Redford». J’avoue, j’ai failli tomber de la chaise. Où qu’elle est la caméra cachée?
Imagine! Même si je ne suis pas la fan de base, c’est quand même Robert. L’Arnaque, Out of Africa, Gatzby… Qui n’a pas rêvé d’être Meryl Streep dans cette scène torride de Out of Africa?

cruise londonNous avions rendez-vous samedi à 11h à Westminster Pier pour prendre un bateau qui nous a amené à l’O2. Un bateau affrété rien que pour nous, les Happy Few. Nous devions être une petite trentaine. Le bateau était à peine parti que je me suis retrouvée avec une coupette à la main. Allez hop, la croisière s’amuse. J’ai tout de suite rencontré Paloma, un peu ahurie comme moi de se retrouver là. Paloma est correspondante pour un quotidien espagnol et elle habite Londres depuis plus de 20 ans. Nous avons trinqué gaiement à cette belle journée. Il y avait pas mal de gens de Sundance. Pas beaucoup de journalistes.

Après 45 minutes de folle traversée, nous sommes arrivés à l’O2. Il faisait un peu frisquet et il y avait un petit vent fourbe. Fuck mon brushing!

Le brunch avait eu lieu à Gaucho, un restaurant argentin. J’ai fait la connaissance de plusieurs personnages diablement intéressants. Champagne aidant, la conversation coulait à flot et les rires pétillaient. Les petites assiettes de ceviche se sont succédées, puis la viande, la bonne viande argentine. Robert se faisait désirer. Mais ce n’était pas grave car on se marrait bien avec Palo, Richie, Angie, Jake.

sundance london

Et puis il est arrivé. Discrètement. Accompagné par une jeune-femme à qui chacun de nous avait été présenté sur le bateau. En fait, elle était là pour nous introduire auprès de Robert. La mémoire de cette fille, je ne te raconte pas. Tout de suite ça a été comme un essaim d’abeilles autour de lui. Je ne l’ai pas vu tout de suite, avec tout ce monde autour. Et puis sa frêle silhouette, juste à côté de moi. Et là, je peux te le dire, il est impressionnant. Il dégage quelque chose. Et les filles de Elle ont beau dire qu’il ressemble à une vielle grand-mère (entendu sur Il n’y en a pas deux comme Elle – Europe 1) il n’a rien perdu de son aura. Bien sur le temps a fait son œuvre (comme il le fera sur les vilaines langues). Mais quel homme. Il a pris le temps de parler à presque chacun de nous, de faire semblant de s’intéresser parfois. Il a longuement parlé avec Angie dont le père était un compagnon d’université parait-il. N’importe quoi pour faire son intéressante! Non je ne suis pas jalouse. Le temps de faire quelques photos genre photo call mur des sponsors en fond et tu t’apprêtais déjà à repartir quand Paloma t’a abordé. Tu t’es souvenu de la dernière fois où tu étais en Espagne. Il y a un petit moment déjà. Et puis nos regards se sont croisés Robert et nos mains se sont touchées. J’étais toute chose. J’ai à peine pu prononcer un mot. La midinette de base. Quel moment. J’ai eu l’impression que le sol se dérobait sous mes pieds et que les gens tournaient autour de nous.
Et puis tu es reparti. Je suis la dernière personne à qui tu as parlé à ce déjeuner.

En ouvrant la porte de la maison, Elvis m’a dis alors alors? Ben alors, j’ai rencontré Robert Redford!
Mais qu’est-ce qu’il t’a dit?
Ben pas grand chose, le festival, Londres, tout ça

Et puis Elvis m’a rappelé cette anecdote que j’avais oubliée. Car il me l’avait racontée au moment où nous nous sommes rencontrés, pour se faire mousser. Elvis a dormi dans le lit de Paul Newman. Véridique. Il a dormi dans le lit de Paul Newman mais sans Paul, est-il besoin de le préciser. Un jour je te raconterai.

Donc nous faisons la paire, lui il a dormi dans le lit de Paul Newman et moi j’ai rencontré Robert Redford.

Catégories :Humeur

Tagué:,

30 réponses »

  1. Te lire c’est te voir avec tes joues rosies et ton sourire timide 🙂 Last but not least babe!
    C’est juste l’heure du dodo ici, alors je vais rêver à ma rencontre avec Georges… Who knows?

  2. Juste wouah…quelle belle description d’ une icône du cinéma… Lui et Paul newman ont accompagnés mes reves comme des milliers de fan et je trouve qu’il vieillit bien, c’est rassurant que le temps fasse son œuvre sur lui aussi… Bonne journée

  3. Ah, Out of Africa… quel film mythique. Ta photo de Robert montre bien que malgré l’âge, il dégage toujours quelque chose. Et puis ce n’est pas un simple ex-beau gosse, c’est sans doute quelqu’un de passionnant… petite veinarde !

  4. bonjour de Belgique je suis ce blog depuis un bon moment et j’en suis fan grace à vous , j’ai pu aller plusieurs fois à londres et la voir de manière différentes. je voulais réagir ici à votre article car je comprends parfaitement ce que vous avez ressenti. l’année passée, j ‘ai eu la chance de participer à un tournage avec Alan Rickman et de le cotoyer pendant deux jours. Comme Robert Redford, il était impréssionnant et dégager un présence incroyable. Il était très gentil, il a pris de le temps de parler avec moi . nous avons eu des
    conversation incroyable quand il a fait des photos avec moi je me suis senti tout petite . je me disais incroyable, je suis avec alan rickman. une vrai midinette donc je comprends votre réaction. parfois j’y pense encore et je me dis que j’ai eu une chance incroyable.
    encore merci votre site , il est genial
    agnès

    • Bonjour Agnès et merci de votre petit message. Pour être honnête, j’ai du faire un petit tout sur google pour savoir qui était Alan Rickman parce que le nom didn’t ring a bell. Mais en voyant sa photo je l’ai reconnu tout de suite. Vous avez du vivre une très belle expérience le temps de ce tournage. Il est parfois de belles rencontres qui donnent à la vie une petite touche de magie. Merci pour votre fidélité

  5. quoi? quoi? le lit de Paul Newman SANS Paul Newman dedans?!! l’arnaque intégrale quoi! (du coup j’ai complétement zappé ce qui précède cette info, Robert me pardonnera!)

  6. Merci de ce spécial Robert Redford !!!!! On l’attendait….

    On sent des frissons en te lisant !! je me reconnais un peu dans les langues de pute 😦 moi qui voulait savoir s’il n’avait pas trop l’air  » papy »…Sacré Robert !! mais je pleure à chaque fois que je regarde Out of Africa, Personnel & Confidentiel..

    Merci Fabienne !!

    Elvis a dormit dans le lit de Paul Newman…?? Ah ouiii, tiens tiens…:)

  7. Ah, le Magnifique tout de même… Quelle chance !! Cela titille la Clara Bow qui est en moi… Blog bien sympathique… Sixte

  8. On sent bien l’émotion en effet. Et puis c’est vrai que nous l »attendions cet article.J’ai toujours été fan de Robert Redford. (un peu moins maintenant du moins différemment).
    Il y a un truc que j’ai beaucoup aimé.
    Pour Sundance Chanel Redford l’écolo a demandé à Isabella Rosselini de réaliser des clips racontant et surtout mimant la vie sexuelle des insectes et des animaux. Peut être les connais tu ?
    . Le titre  » Green porno ».
    Ces clips sont instructifs, drôles, ludiques et sains.
    Isabella Rosselini est déjantée à souhait.
    On la voit en escargot, en mouche,en araignée
    J’ai vu ces clips à l’occasion de l’expo Bête de Sexe au Palais de la découverte.
    Belle expo.
    Merci Fabienne pour ton article, sympa comme tout.

  9. Hahaha! J adore le mot de la fin!!! Ben oui il a doit avoir un charisme de fou c est sur ! Chanceuse, va!

  10. J’avais une ferme en Afrique… (Sigh) et Robert dans mon lit… Qui n’a pas rêvé en effet d’être Meryl streep! Une présence et un charme fou pour avoir éveillé une gamine pré-pubere….Après forcément la barre est haute!

  11. Merci, en te lisant, j’ai presque revu la scène finale de nos plus belles années. Juste inoubliable ! Confidence… Je te déteste, Londres et Robert, c’est trop !

  12. J’adore ton blog ! j’adore l’Angleterre, alors je suis enchantée chaque fois… Est-toi la veinarde sur la photo face à face avec Robert Redford ? quelle chance cette rencontre, je crois que si ç’avait été moi, je n’aurai rien pu dire !!! à un prochain rendez-vous et merci pour toutes ces aventures et découvertes !!! bye.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s