Food

The Eagle: un lunch dans le premier gastropub

the eagle londres

J’esquisse toujours un sourire lorsque j’entends des copains se moquer de la gastronomie anglaise. Je jouis intérieurement quand ils rigolent grassement des prouesses de tel ou tel chef britannique et que de toute façon ces rosbifs ils ne savent rien faire et qu’il faudrait les éloigner des fourneaux pour le bien de l’humanité. Je jubile quand ils me plaignent, «ma pauvre, la cuisine française doit bien te manquer». Je ne lutte plus, je n’en peux plus d’expliquer que non mon pote, on mange drôlement bien ici et qu’en plus on est bien souvent servi avec le sourire par quelqu’un qui aime ce qu’il fait.
Dois-je préciser que ces potes là n’ont jamais foutu les pieds en Angleterre et qu’ils ont encore dans la tête les clichés jelly et bœuf bouilli. Le moyen-âge quoi.

Ce qu’il y a de bien à Londres c’est le côté cosmopolite de la ville qui se décline dans l’assiette. Toutes les cuisines du monde se donnent rendez-vous dans la capitale britannique. En ce moment, je suis pas mal branchée ramen et cuisine coréenne. Le ramen, c’est la dernière tendance ici. Comme je n’ai pas beaucoup de personnalité, je ramenise comme une bête. Je suis food fashion victim, moi madame.

Mais il est bon aussi de retrouver les choses simples. Il y a quelques jours, nous avons rejoint des amis dans un gastropub. Je précise tout de suite, pour les esprits contrariants, que le gastropub n’est pas un pub où tu chopes la gastro, mais un pub où l’on sert une nourriture un peu plus élaborée que les plats de pubs habituels. Londres compte maintenant beaucoup de gastropubs dont certains sont très courus et il est prudent de réserver. Il y en a même un qui a obtenu une étoile Michelin en 2010: the Harwood Arms, tout près de chez moi (testé et approuvé).

the eagle londres

Il est loin le temps où les pubs étaient des endroits défraichis et enfumés. Le premier pub à revendiquer l’appellation gastropub serait The Eagle, dans le quartier de Farringdon. C’est là que nous avons retrouvés les amis.

the eagle londres

the eagle londres

C’était un samedi après-midi et par prudence j’avais réservé. En général les réservations ne sont pas acceptées sauf pour les grandes tablées. L’endroit est charmant de simplicité: une grande salle remplie de chaises et de tables dépareillées. Au fond, un long comptoir derrière lequel se trouvent les fourneaux. Ici pas de menus imprimés, il suffit de regarder sur le grand tableau noir les plats du jour. Les plats varient en fonction de l’arrivage et des saisons. Pas de frites grasses ou de saucisses, au grand désappointement des filles. Ce n’est pas le genre de la maison. Tout simplement de bons petits plats qui rappellent les plats cuisinés par les mamans d’avant.

On commande au comptoir et on peut même demander conseil au chef.

the eagle londres

the eagle londres

Verdict
On a bien aimé cette bonne cuisine rustique avec des accents méditerranéens. Il y avait du lapin au menu, ce qui est assez rare en Angleterre.
On a aimé les assiettes dépareillés et les couverts qui semblaient tout droit sortis d’une brocante. Certains couverts étaient en argent. Incrédibeule.
J’ai pris la spécialité de la maison: le famous steak sandwich. Tellement copieux que je n’ai pu manger que la moitié.
La salle se remplit vite. Il est prudent d’arriver assez tôt pour être sur d’avoir une table. Beaucoup de familles le week-end.

the eagle londres

On y va en famille ou entre amis.
Lieu idéal pour amener les amis en visite (et pour faire tomber les préjugés sur la cuisine britannique).

The Eagle
159 Farringdon Road
London EC1R 3AL
Tube Farringdon

13 réponses »

  1. « Dois-je préciser que ces potes là n’ont jamais foutu les pieds en Angleterre et qu’ils ont encore dans la tête les clichés jelly et bœuf bouilli. Le moyen-âge quoi. » hahahaha, c’est exactement ça! Je ne suis jamais deçu par tes recommendations gastronomiques alors je vais aller tester ce gastropub! Have a nice day.

  2. Oh combien de fois me suis-je évertuée à contredire les personnes qui insistaient lourdement à dire qu’on mange n’importe quoi en Angleterre! J’ai depuis longtemps moi aussi abandonné l’idée de leur expliquer qu’on trouve de tout et que les restaurants regorgent de plats aussi différents que délicieux.
    Sympa les gastro pubs, il faudra que j’essaie 🙂

  3. Moi aussi je ne lutte plus. J’ai même essayé de l’expliquer à un jeune (mauvaise engeance) dont l’oncle est chef en Angleterre et qui lui a certifié que la cuisine anglaise était nulle! A ce niveau, c’est de la suffisance.
    Ce qui est intéressant avec les gastropubs, c’est l’inventivité, la créativité. Les plats sont souvent bio, locavores ou veggies. Et aussi ce truc que ceux dont tu parles ne connaissent, pas la qualité de l’accueil.

    J’ai bien aimé The Princess of Shoreditch (méditteranéen aussi, chef français), The Duke of cambrigdge (bio, super cidre) entre autres:
    lestasters.blogspot.com/2012/11/londres-ii-bonnes-adresses-de.html

    Je tenterais bien le tiens
    A+

  4. En fait ce cliche vient surtout du fait que beaucoup de francais considerent la cuisine francaise comme LA cuisine. Ce qui est evidemment une insulte envers la cuisine libanaise ou japonaise ou indienne ou marocaine ou suedoise ou portugaise ou chinoise… et evidemment la cuisine anglaise, qui se reinvente chaque jour. Le fait qu’il y ait des alternatives sans gluten, vegetariennes ou vegans dans la plupart des restaurants est deja spectaculaire, et evidemment, comme partout, il y a aussi de bons et de mauvais restaurants!

    On mange aussi bien au Royaume-Uni que partout ailleurs; tout depend apres de nos propres choix alimentaires. Eh oui, ultimately, nous sommes responsables de notre regime alimentaire! 🙂
    Quant a ce gastropub… ce sont des maigres economies qui pleurent, parce qu’elles vont partir la dedans (et c’est tant mieux =P).

  5. Avec tes bonnes adresses en poche, on serait bien malchanceux (ou doté d’un terrible esprit de contradiction!) de mal manger à Londres…
    Ton gastropub ressemble aux bons petits bistrots que l’on trouve ici, à Montpellier, chez les amoureux de la bonne bouffe et du bon vin.

    Le lapin étant une recette incontournable dans ma famille, je suis curieuse de la rareté du lapin dans la cuisine anglaise, y a-t-il une raison, à ton sens ? Est-ce comme pour le cheval?

  6. 100% d’accord avec toi!!! J’ai vecu 4 ans aux US, cela fait 1 an 1/2 que je suis a Londres…J’ai beau dire que l’on mange super bien ici ou ailleurs, a chaque fois que je rentre en France, on me prend en pitie en me faisant manger plus que raisonnable,… resultat: je prends des kilos…
    Au fait… « Comme je n’ai pas beaucoup de personnalité »…??????!!! J’ai doucement souri… Je ne te connais pas (pas encore!), mais mon petit doigt me dit….!! 🙂 Bonne journee (completement freeeeeeeeeeezzzzzzzing!!Brrrrr!!)

  7. Nous avons découvert cette adresse en septembre dernier et effectivement, c’est très chouette. Je suis tombée en amour de la petite assiette où étaient présentées les très bonnes olives de notre apéro et me suis régalée de supers maquereaux!

  8. Merci pour cette adresse ! Voila ou j irai avec les beaux parents next Time
    Superbe article qui m a fait sourire ha! Les préjugés!

  9. Je viens tout juste de découvrir ce blog et je dois dire que j’ai beaucoup de mal à arrêter de le parcourir ! Bien écrit et bien illustré c’est un vrai plaisir de découvrir l’article suivant, je tenais vraiment à le préciser !
    Bonne journée 🙂

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s