Food

Un dîner à la Brasserie Joël

Brasserie Joël Londres

Sortir du métro et se prendre au visage la bise hivernale, mais savoir que de l’autre côté du pont un superbe dîner nous attend. C’est réconfortant. En traversant Westminster Bridge on admire les éclairages qui embellissent Country Hall et le London Eye et on se dit qu’on a bien de la chance d’habiter ici. Ce soir on dîne à la Brasserie Joël, le restaurant de l’hôtel Park Plaza Westminster Bridge. Un endroit que je connais bien puisque j’y ai déjà logé des amis et organisé un apéro-blog au bar Primo
Cela faisait un petit moment que je souhaitais tester Brasserie Joël car j’en avais lu le plus grand bien. Les restaurants d’hôtels n’ont pas toujours bonne presse et je me méfie toujours un peu. J’ai de ces idées préconçues parfois.

Brasserie Joël Londres

Il faut prendre l’escalator pour rejoindre le bar et le restaurant. Un ami qui a vécu au Japon m’a dit un jour que cet hôtel lui rappelait les hôtels que l’ont peut trouver dans les grandes métropoles japonaises.
On décide d’aller prendre un verre au bar avant de rejoindre notre table. Sur les conseils de notre barmaid, j’opte pour un Night & DayPassion fruit, raspberries, fresh lime juice with Zubrowka Vodka and apple juice. Parfait pour se rincer le palais, comme dirait Maurice.
Je ne connais pas de Maurice, mais je l’imagine bien dire un truc aussi gras.

Adrian commande un Coca car soit disant il va avoir une dure semaine avec des sorties tous les soirs. Il veut se préserver dit-il. C’est bien sympa, mais je suis en train de passer pour une alcoolo avec mon cocktail moi du coup. Merci la solidarité.
Surtout que je te raconte pas tout ce qu’il s’est sifflé pendant le repas. Se préserver, ouais ouais, c’est sûr, l’alcool ça conserve.
Enfin, je dis ça, je dis rien.

Le bar était très busy pour un lundi. Beaucoup de clients de l’hôtel sans doute, mais pas que. Derrière le bar il y a une autre salle feutrée avec une petite scène où se produisent des groupes de jazz. Cette ambiance musicale attire surement une autre clientèle que celle de l’hôtel.

Brasserie Joël LondresNous avons été chaleureusement accueillis au restaurant et on nous a montré notre table. J’ai eu l’impression de pénétrer dans un salon vip d’aéroport. On comprend bien l’intention de l’interior designer, mais on se dit qu’il s’est trompé de commande. J’aime les petites touches sur les tables: les jolies serviettes blanches avec des lignes rouges comme les torchons d’antan, le bouquet de romarin, le petit bidon d’huile d’olive…

Le menu est très bien conçu, bien équilibré. On pourrait jeter son dévolu sur plusieurs plats, sans pour autant être submergé par l’embarras du choix.

Mathieu, notre adorable serveur propose de nous composer un petit assortiment pour que nous puissions goûter à plusieurs choses. Bien lui en a pris.

Les entrées arrivent sur une planche de bois. Jolie présentation qui affole un peu Adrian. «Han, tout ça pour moi?». Je lui répond qu’il doit calmer ses ardeurs, car c’est pour partager. Je vous jure, il n’est pas sortable.

Brasserie Joël Londres

Brasserie Joël Londres

Tuna Tartare – Avocado and Jamanese dressing, red amaranth £10.50 – C’est leur signature dish. Simplicité des saveurs, douces et acidulées. On aime beaucoup l’échalote frite qui apporte en texture sur le dessus. Un plat que je reprendrai bien volontiers.

Foie gras terrine – Fig chuney and country bread £11.50 – Les stries dans les tranches de foie gras sont du pain d’épice. Le chutney de figue est doucement vanillée (et pourtant il ne contient pas de vanille. Encore un mystère des saveurs).

Grilled and marinated vegetables – balsamic olive oil dressing. Tout est dans le dressing. Je l’ai toujours dit!

Pour accompagner Kleine Zalze Chenin Blanc, Stellenbosch, SA, 2010

Brasserie Joël Londres

Grilled hand-dived scallops – Black tagliolini, samphire and parmesan cream

J’avais jeté mon dévolu sur ce plat pour mon main course. Notre serveur nous annonce qu’il n’en reste plus, que ce plat est sold out. Déception. Je ne sais pas par quel tour de passe-passe cette coquille maousse costaud est apparue devant moi juste après les entrées. Je ne veux pas savoir, je préfère laisser la magie s’opérer. Coquille cuite parfaitement, pas trop, juste suffisamment. Et la crème au parmesan se marie délicieusement avec la coquille et les tagliolini à l’encre de seiche.

Tu crois que nous avons terminé notre repas? On n’a même pas attaqué le plat de résistance.

Brasserie Joël Londres

Roast fillet of duck – Polenta, pears poached with blackcurrants, truffle and cider sauce £21.50

Un joli plat, le canard rosé, la polenta une très bonne idée en accompagnement. Petit reproche: la poire était un peu dure. On l’aurait préférée fondante.

Notre ami Adrian ne s’est pas démonté et il a carrément choisi la Rolls des viandes. Il a dû vouloir venger tous les bœufs européens qui se sont fait piquer la vedette par les vilains chevaux. Il est comme ça Adrian. Un peu chevalier blanc. Et gourmet aussi.

Brasserie Joël Londres

Aged Beef Tournedos Rossini – Pan fried foie gras, potato cake and truffle sauce £26.50

Ca devait être drôlement bon. Je n’ai pas eu le temps d’y goûter. La viande avait l’air très tendre et le foie gras poêlé bien fondant.

Pour accompagner Blackstone Merlot, California, USA, 2009

Un peu de place pour le dessert? Mais oui il y a toujours de la place pour le dessert. Ce n’est pas grave, on n’aura qu’à rouler jusque dans le métro. Tiens, ça aussi Maurice aurait pu le dire.

Sacré Maurice.

Brasserie Joël Londres

Roast pear Millefeuille, chestnut cream £5.50

J’ai une obsession avec les millefeuilles en ce moment, depuis que je suis allée à la Brasserie Zédel. Poires fondantes, crème aux marrons onctueuse et légère, feuilletage croustillant. Approuvé!

Brasserie Joël Londres

Hot chocolate fondant, lychee ice cream £5.50

Fondant réussi. Glace au lychee: une saveur délicate qui se marie étonnamment bien avec le chocolat.

Verdict
Un service très attentif et sans reproche. Une belle carte et des plats parfaitement exécutés. J’y retournerai, c’est certain.
L’endroit est idéal pour un diner avec son amoureux ou avec un(e) ami(e).

Le nom?
Brasserie Joël car à l’ouverture le restaurant était sous la houlette du chef Joël Antunes. Il officie maintenant à Kitchen à l’Embassy Mayfair. Brasserie Joël est entre de bonnes mains, celles de Walter Ishizuka, un ancien de Paul Bocuse et du Ritz Paris.

Brasserie Joël
Park Plaza Westminster Bridge
London
SE1 7UT
Westminster ou Waterloo

Catégories :Food, Londres

Tagué:, , , ,

19 réponses »

  1. Bonjour,

    Je suis arrivée à Londres avec ma cousine en janvier. Nous avons toutes les 2 un emploi mais malheureusement nos jours et horaires de travail sont bien différents et de mon côté l’ennui arrive… Je ne suis pas habituée à être solitaire. Je voudrais pouvoir rencontrer de nouvelles personnes pour sortir, boire un verre ou autre. Auriez vous quelques petits conseils pour moi ? ? ?

    See you soon 😉

      • Merci Marie Anne, est ce compliqué pour y participer à ces soirées ? Désole je pose beaucoup de questions mais je n’ai jamais débarqué seule dans un bar ou autre. J’ai un peu la trouille pour tout avouer mais impatiente aussi

        • Oh non le contact est super facile, tu te rendras vite compte que les expats francais vivant Londres ne mordent pas (en tout cas pas souvent ^^’ et que les CM du compte Twitter du London Tube ou un truc comme ca =P). Tu t’inscris simplement a la mailing list et un event Facebook apparaitra! Mais apres, si tu veux organiser quelque chose de plus… petit, je suis toujours partante. N’hesite pas a me contacter via Facebook ou Twitter (@theninthcrime).

          • Super merci beaucoup 🙂 je vais m’y aventurer prochainement alors je pense. Alors peut être nous nous rencontrerons 🙂

    • Bonjour Magali et welcome!
      Marie-Anne t’a déjà tout expliqué! Sinon, je te suggère les soirées de la London Calling qui pourraient te plaire. Il y a un groupe sur facebook qui est très actif. Les soirées ont lieu une fois par mois.

  2. J’ai séjourné au Park Plaza Westminster Bridge mi janvier, malheureusement j’ai du écourter ma venue, ce qui m’a empêcher de tester la Brasserie Joël en dehors du breakfast.
    Je ne peux donc que confirmer les éloges faites sur le service.
    J’en profite pour adresser d’autres éloges pour l’hôtel.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s