Humeur

Bonjour la réputation!

apéro
Avez-vous lu cet article à propos de notre first Lady publié jeudi dernier dans le Telegraph?
Déjà ça commençait mal puisque le titre se lisait ainsi: «Quelle scandale! But what more can we expect from the French?». Heureusement, l’éditeur, informé par un commentateur averti a corrigé la faute.
Cet article (devrais-je dire ce torchon?) part de la dernière révélation scabreuse à propos de notre première dame pour faire des généralités et de clichés graveleux à propos des French women.
Bon, il faut dire que la Valérie, elle ne donne pas l’exemple non plus. Dans une biographie sortie dernièrement les auteurs évoquent un ménage à trois entre Valoche, son mari de l’époque, notre président et Patrick D, président du conseil général des Hauts-de-Seine. Euh, ménage à 4 en fait! Sacrée bonne femme quand même. Avant toute méprise, je laisse aux auteurs de cette biographie l’entière responsabilité de leurs propos. Pas folle, je n’ai pas envie d’être poursuivie en justice moi. Vu qu’elle a l’assignation facile Valoche.

L’auteur de l’article, une certaine Helena Frith Powell, déroule les clichés à propos des Françaises comme on enfile des perles, consciencieusement et avec détermination. Enfin ses clichés à elle. Voici quelques morceaux choisis:

Après avoir évoqué les frasques passées de Valoche: «Nothing unusual in that, you might think – the French are always up to some skulduggery, and the women are the worst.»

«Granted, most of the French women I have interviewed have admitted to enjoying a little of what they call “side salad” at some stage during their relationships. They see it as a healthy way to stay sexy, young and vibrant.» – Toi Helena, tu as de mauvaises fréquentations.

«Can you imagine, though, if this story involved Michelle and Barack Obama? The political consequences would be enormous. The whole country would come to a standstill. But most French people just give a Gallic shrug and say “Et alors?» » – Mais oui en France on est super libéral. On baise dans les coins comme on se dit bonjour.

«Earlier this year we had the hyper-philanderer Dominique Strauss-Kahn’s saga, and more sordid details about his orgies are surfacing. (Were Miss Trierweiler and her entourage ever invited, I wonder? They could have doubled the numbers at a stroke.)» – Helena, si Valoche te lit tu risques une plainte pour diffamation. A ta place je ferais gaffe. Bonjour l’amalgame. Je crois que le journalisme est en deuil.

«The French, after all, are the arbiters of the affair. They invented the cinq à sept; in Britain we have happy hour between five and seven, or tea. Frenchwomen don suspenders and go off seducing people – that’s what they do.» – Mais oui c’est ça, on enfile toutes des porte-jarretelles et on part batifoler à qui mieux mieux dès 17h, et puis après on rentre sagement dans notre logis. On est comme ça nous les Françaises.

Je ne sais pas quelles Françaises elle a rencontré Helena, mais c’est pas joli joli. Ou alors, c’est peut-être de l’amertume qui la fait baver ainsi: elle s’est fait piquer son boyfriend par une frenchie. Who knows?

italian books

Je ne sais pas pourquoi, mais le French bashing semble être à la mode en ce moment. Même Nigella Lawson, la diva des fourneaux, y va de sa petite pique. Je devrais dire, de sa grosse fourchette.

Un article du Times de vendredi dernier relate ses propos tenus à l’occasion du The Times Cheltenham Literature Festival. Elle parle la cuisine française comme étant «fussy» and «pretentious». Et elle prend bien soin de préciser à chacune de ses remarques acerbes: «But I don’t have anything against France». Il faut dire que Nigella est en train de faire la promo de son dernier livre – Nigellissima – qui est all about la cuisine italienne. D’ailleurs, je ne sais pas si vous regardez le programme que BBC2 diffuse en ce moment lié à la sortie du livre, mais si je recevais £1 à chaque fois que Nigella prononce le mot «Italy» pendant l’émission, je pourrais sérieusement à envisager de déménager dans la maison de mes rêves à Chelsea!

Voici ce que la diva des fourneaux dit sur la France et la cuisine française:

«pretentious sauces, fussy plate decoration, egotistical chefs»
Mais je n’ai rien contre la France

«Oh, France, isn’t it that irritating country you have to drive through to get to Italy?»
Mais je n’ai rien contre la France.

«I think it was probably an Italian who said ‘Italian cooking draws attention to the food and French cooking draws attention to the cook’ and there is some truth in that»
Mais je n’ai rien contre la France.

Nigella, avant de publier ton livre et d’en faire la promotion un peu partout, tu n’avais pas tant de rancune à l’égard de la cuisine française. Cette cuisine qui t’a fourni les bases de ton savoir. Tu sembles avoir la mémoire courte et l’oubli amer. Tu sais, tu peux aimer les deux. A mon avis ces cuisines sont complémentaires. Pourquoi être contre l’une pour mieux aimer l’autre?
Mais je n’ai rien contre toi Nigella.

Le French bashing, je n’explique pas cette mode. Une façon de se faire remarquer peut-être?

En attendant, les Anglais, ils ne devraient pas trop la ramener en ce moment avec leur Jimmy Savile, oh pardon, Sir Jimmy Savile. Ce pédophile qui violait les jeunes-filles avec l’assentiment de son entourage et de la BBC pendant des années. Ca franchement c’est dégueulasse.

No hard feelings!

46 réponses »

  1. Passionnant ! Je suis d’accord et moi aussi heurtee par le french bashing… mais a force de nous dresser contre le monde entier et de se refermer sur nous-memes, facon Asterix dans son village gaulois, force m’est de reconnaitre que nous avons peut-etre notre part de faute…
    Par ailleurs, je ne comprends pas tes denegations : je suis moi generalement en porte-jarretelles de 5 a 7 (y a pas plus pratique quand tu rentres crevee du boulot pour te faire couvrir de nourriture machouillee par ton gamin de 18 mois).

  2. Wow c’est quoi cette nouvelle mode? Le 1e article dont tu parles, l’auteure à l’air d’avoir une sacrée dent contre les francaises, je me demande pourquoi!

  3. Mais, quand je vivais a Paris, le ‘British Bashing’ que j’ai recu presque sans cesse, j’ai du accepter avec ‘English good humour’!

    • C’est vrai, on a aussi nos torts et on peut aussi se laisser emporter dans les clichés. Mais de là à dire que toutes les Anglaises ressemblent à celles que l’on peut croiser à Picadilly un samedi soir…

  4. « side salad » hi hi hi j’adore l’expresssion … eh bien on a donc une sacrée réputation de séductrices, je ne sais pas si j’assume, surtout vu comme c’est présenté … 😉 et Nigella, hou la vilaine, je ne savais pas qu’elle nous cassait du sucre sur le dos comme ça !

  5. les anglais doivent etre sacrément déçus quand ils viennent en France et découvrent les vraies françaises… (à mons qu’Helena leur refile ses bonnes adresses…) Sinon, j’adore l’idée que la France ne soit qu’un pays qu’on traverse quand on va en Italie 😉

    • C’est vrai que ça doit être la douche froide en arrivant! Si certains se prévoient des bachelors week-end pour pécho la Frenchie, certains doivent rentrer, comment dire, the tail between the legs.

  6. Pour moi Valerie machin n’est pas la première dame … Elle n’est que la maîtresse de Hollande ! Bah oui elle n’est pas divorcée, porte le nom de son « mari » et couche avec le président !!! Quand les français ont appris que Sarkosy sortait avec Carla Bruni, ils l’ont traité de pute… alors je ne vois où est la différence si ce n’est que Carla n’avait pas de mari… Est-ce donc pire de ne pas cocufier ?
    Quand au french bashing, je suis d’accord avec toi !!!

  7. Je n’avais jamais pris le temps de t’écrire combien j’apprécie de te lire, ça y est , et merci pour communiquer si bien ta vision des choses !
    Alors le French bashing est tendance ? Comme tu dis, faudrait pas la ramener quand on pense aux frasques de certains Sir British, à Las Vegas, ou pire sur la BBC…
    Bon aller, faut que je retrouve mon « suspender » au fond de mon placard avant 17h 😉 …

  8. Je pense que les français sont bien moins intéressés par les histoires intimes (et prétendument croustillantes) de ses politiques que ne le sont les anglais, qui vont même jusqu’à épier les couples publics outre-manche… Et peut-être moins conservateurs, moins « catholically correct » en façade.
    Et derrière ces fantasmes de « française délurée qui ne pense qu’à se vautrer dans la luxure dès la sortie du bureau » (bravo Eva pour ton com’, j’ai bien ri!), se cache peut-être une -légère!!- frustration de l’anglaise qui désespère de voir rentrer son mari du pub (tant qu’à faire dans le cliché!).
    Mais je n’ai rien contre Helena ni Nigella, bien évidemment…
    Je vous laisse, j’ai un porte-jarretelle à étendre pour qu’il soit frais et dispo pour 17h!

  9. je suis complétement d’accord avec cet article, le french bashing raz le ponpon, les anglais ont vraiment la mémoire courtes sur certains sujets …. ils amplifient, s’accaparent et font des généralités sur la gente féminine française alors que le cas de la 1ere dame est un peu à part ( enfin je pense)

  10. OMG. Les raisons de mon expatriation révélées au grand jour…
    Je ne supportais plus la pression constante du 5 à 7, mes « side salads » voulaient devenir des « main dishes » et les dernières collections de Chantal Thomas n’étaient plus vraiment à mon goût.
    Maintenant, je vis une vie paisible, naviguant d’afternoon tea en afternoon tea, grignotant crackers et cheddar tout en regardant la dernière émission de ma nouvelle meilleure amie Nigella.
    Non mais franchement !!!

  11. En effet, ce genre d’article n’est que pure jalousie et un ‘sujet facile’ pour les journalistes femmes anglaises. Il est politiquement correct de traiter les Françaises de.. enfin vous voyez. Cela fait partie de notre charme, hmm. Je confirme aussi ce qu’AngelaOpera dit plus haut, le ‘British bashing’ en France. Cela est bien vrai, à chaque fois que je retourne à Boulogne S/mer, j’y ai droit, surtout des hommes boulonnais, complètement incultes, et le faisant en admettant ne connaître aucun Anglais sur lequel fonder leurs commentaires idiots, surtout que la londonienne de longue date en moi se sent bien insultée par leurs dires.
    Quant à Nigella, vous savez qu’elle a la réputation d’être nulle en cuisine en privé. Alors ‘no comment’.

  12. J’ai oublié de dire: Quid des frasques des maires de Londres, MPs divers et de tous les adultères qui lieu dans les écoles entre profs/deputy heads mariés etc? Et en 2001-04, une femme mariée, éditrice, Kimberly Quinn, était la maîtresse de l’Education & Employment secretary David Blunkett. Elle eut un fils qui s’est avéré être, pas celui de son mari mais celui du ministre.

  13. Ah les clichés ont la vie dure. ça me rappelle une soirée étudiante à Dublin. Le sourire des mecs quand tu leur disais que tu étais française… Pigalle ? French kiss ?

    • Oui faut voir le bon cote des choses, on a un cote un peu exotique!

      2 articles du Telegraph en quelques jours, ca fait beaucoup, mais quand on voit les horreurs que le Daily Mail peut ecrire, ou les raccourcis pittoresques du Sun, ca ne me surprend pas. Il a toujours ce binome fascination/ degout pour les Francais, j’ai jamais compris, surtout qu’ avec les « vrais » gens dans la « vraie » vie je n’ai jamais vraiment vecu de French bashing. Des petites boutades, oui, mais jamais rien de tres mechant.

  14. Oui, l’amalgame, comme tu dis, gros fléau journalistique… c’est dommage ils sont censés être informés… et ouverts. Mais les français ne sont pas en reste.

  15. Ben voyons ! Pendant que l’on regarde chez les voisins, cela permet d’oublier de balayer devant sa porte… Et puis, pourquoi pas tant qu’à faire, insulter les françaises au passage… on sait bien comment elles sont, n’est-ce pas ? Enfin, pour Nigella, je suis très amusée car elle scie la branche sur laquelle elle est assise en se comportant de la sorte, non ? Du moins, sur le marché français. Mais peu importe, puisque moi non plus, je n’ai rien contre Nigella.

  16. J’ai même pas eu le courage de lire l’article d’Helena en entier tellement je trouvais ça creux et juste écrit pour le plaisir de cracher son venin. C’est clair ce n’est pas du journalisme, je trouve ça honteux de lire de tels propos dans un magazine aussi reputé. Bref…
    Les anglaises nous détestent, nous les françaises, j’expliquerai même pas pourquoi, il n’y a pas photos… 😛 (prétentieuse ? Non, juste réaliste. Je n’ai rien contre les anglaises n’ont plus…)

  17. Dans le quartier de Northcote road/ Clapham, 3 commerces français viennent de fermer, le Bouchon Bordelais, Couleur Café et un magasin de déco à côté. Je n’aurai jamais pensé faire partie d’une « minorité » ethnique en danger !

  18. Zut zut zut! Je ne suis donc pas vraiment Française? Bon dès 17h ce soir je pars dévaliser les magasins de lingerie, faire le plein d’accessoires affriolants avant de me mettre en chasse de « side salads », si possible en mode composées les salades 😉 Tout un mode de vie bouleversé ^^

  19. Non mais je rêve… Vive les clichés! Et tu as raison l’autre, là qui violait les jeunes orphelines, il est carrément pire! et puis, même si c’était vrai, que l’on soit des « obsédés » ET ALORS? Non mais je vous jure, ça me tue… J’ai partagé ton article sur Twitter. Bisous!

  20. Les Anglaises ont les boules parce que les Françaises restent un des fantasmes des mâles britanniques. Combien d’Anglais croisés qui m’ont fait comprendre que rien ne valait les Françaises, je sais même plus. Je me souviens aussi de cet homme interviewé à Londres sur la venue de Sarkozy et de Carla « je n’en ai rien à faire de Sarkozy, je n’aime que les jolies françaises » ou un autre qui me dit que nous, les Française, nous sommes élégantes, jolies et naturelles quand les anglaises se baladent la jupe au ras du champs de paquerettes, en toute saison…

    Franchement, ça fait tellement aigri et jaloux, que je prends presque ça comme un compliment. Et puis les Anglais me font fondre depuis des années et je ne suis pas la seule, alors qu’elles tremblent ! ^^

    • Elles vont trembler avec moi aussi 😉
      Je tombe des nues avec cet article.
      car comme toi depuis un an j’entends régulièrement les mêmes genres de commentaires … avec en plus « l’accent français est so sexy 😉 ».
      Alors à moi les anglais 😉
      Sur ce, je vais aller m’acheter des portes-jaretelles, ca va être super sexy à vélo 😉

  21. Mince alors, j’ai paumé mon porte-jartelle. Je m’en vais faire un tour du côté de Pigalle, on sait jamais, je pourrais tomber sur un petit English qui aime la salade ?

  22. Pure jalousie de la part d’une anglaise, le porte- jarretelle est quand même le symbole de l’absolue féminité, non? D’ailleurs, on a toutes un porte jarretelles sous le tablier, c’est tellement pratique au cas où!

  23. Je suis une très mauvaise française je n’est pas d’amants et je ne porte pas de porte jarretelles …. Je pense demander l’asile politique aux anglais .Mais j’aime pas trop le thés et Nigella et très belle mais sa cuisine et très grasse donc je ne vois qu’une solution : le peloton d’exécution …

  24. Très intéressant ce post ! Et puis tu as bcp d’humour… Pour le reste je suis évidemment d’accord avec toi (ma soeur écrit des articles, elle est à Londres en ce moment… Je pense qu’elle doit en entendre ! ;-))… A bientôt !

  25. Et Agent provocateur alors ? Hum ?? Ne seraient-ils pas Anglais ??? Et nettement plus portés sur le 5 à 7 que sur le 5 o’clock tea…

  26. c’est interessant.

    j’ai aussi remarqué le french bashing en cuisine. depuis un an a peu pres. de plus en plus de cuisines deviennent « anglaises et fières de l’être ». d’ailleurs, alors qu’avant on était une majorité de chef francais, il n’est pas rare que je finisse seule et entourée d’anglais qui utilisent des techniques francaises (on fait des pates de fruits mais on les appelle jams. on fait des arlettes mais on les appelle caramelised puff pastry, and so on) mais qui surtout ne l’avouent pas et qui par dessus rajoute une couche en dévaluant la gastronomie francaise.

    et pour tout dire, moi qui ne suis pas chauvine pour deux sous, ça m’en donnerait presque l’envie.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s