Humeur

Parti

brasserie londonEn sortant de mon rendez-vous, je me suis dis que je pouvais m’octroyer quelques moments de vagabondages dans le quartier. Marcher sans but précis dans les rues, observer à travers les fenêtres des maisons et s’imaginer la vie de ses habitants, rentrer dans un magasin, marcher et se sentir libre. Il y avait longtemps que je n’avais point erré sans but précis ainsi dans les rues de Londres.
Le quartier c’est Notting Hill, je le connais bien, mais je n’y vais pas très souvent. C’est un mercredi, en milieu de matinée, il n’y a pas grand monde dans les rues. Le soleil a chassé les nuages. Je m’aventure dans les petites rues, prends quelques photos, croise une connaissance puis j’arrive dans une rue que je connais bien. Mes pas me transportent vers un petit magasin d’ustensiles de cuisine que seuls les gens du quartier connaissent. J’en ressors avec un plat à tarte rectangulaire. Il faut bien casser la monotonie du cercle. Tu ne trouves pas?

En sortant, je passe devant une brasserie dont le carrelage me rappelle celui d’une brasserie parisienne et je décide de m’y poser pour déjeuner. C’est quelque chose que je fais pas souvent, déjeuner toute seule au restaurant. Il faudrait le faire plus souvent. C’est un moment privilégié emprunt de liberté. Un vrai luxe.

Je m’assois sur une banquette. Il n’y pas beaucoup de monde. Il est encore tôt pour déjeuner. A ma gauche, deux jeunes femmes qui semblent sortir de leur cours de pilates sont en train de dévorer un dessert recouvert de crème chantilly. En face de moi, un jeune-homme seul face à son écran d’ordinateur et à ma droite une femme d’un certain âge semble attendre quelqu’un.

Je commande un steak tartare, une salade verte et je sors mon bouquin. Une rencontre improbable qui se passe dans le milieu du porno…

Les amis de la dame de la table d’à côté arrivent. Un couple de personnes âgées, le mari et la femme. Ils s’installent. Les gestes du mari, au ralenti, ceux de sa femme, prévenants. Elle l’aide à tirer la chaise pour qu’il puisse s’attabler.

Le steak tartare arrive avec des tranches de pain grillées. J’aimerais que l’on m’explique pourquoi dans ce pays le steak tartare est inévitablement accompagné de tranches de pain. Franchement, on dirait qu’ils s’excusent de servir de la viande crue. Pour faire bonne figure, on rajoute du pain. Hey mec, si j’avais voulu un burger, j’aurais commandé un burger.

Le deux dames parlent très fort lorsqu’elles s’adressent à John.
Mais John ne répond pas. Elles insistent, lui demandent ce qu’il a envie de manger. John n’a pas le temps de se prononcer, sa femme décide. Ce sera le parmentier de poisson, car c’est facile.

Le tartare est plutôt bon. J’ai pris soin d’écarter les tranches de pain. Les deux dames anglaises font leur petit catch-up. L’une a commencé ses achats de Noël, l’autre est allée au club de bridge la semaine dernière. Il fait froid, elle a dû rallumer le chauffage.
John a le regard perdu au loin. Ce n’est pas qu’il s’ennuie. Il est simplement ailleurs. Loin.
Surtout loin des deux pies qui de temps à autre s’enquièrent de son bien-être, mais semblent le déranger dans sa rêverie.

Je pense que John a quitté notre monde. Las de communiquer, il a oublié. Il s’est enfermé dans un monde bien à lui. Celui où l’oubli est inéluctable

Bientôt il aura tout oublié, même le maniement de la fourchette.

John ne voit pas mon sourire triste quand je décide de partir et de refermer cette parenthèse de liberté.

Catégories :Humeur

13 réponses »

  1. Ben voila c’est pas bon pour moi de lire ce genre de textes… avec mes hormones qui font la java! Une petite larmichette et je me retiens car je pourrais fondre en larmes!!

  2. John, on aimerait lui dire, sans aucune arrière pensée, viens on va faire un tour dans la rue, vérifier que la vie est belle….

  3. Difficile liberté d’un vrai moment à soi quand on a l’âme altruiste de poser son regard sur l’autre… Très touchant (sauf le « Tartar-tines », faut vraiment tout leur expliquer à ces English! Bon, comme la Worcester est à eux, je les pardonne, allez…)

  4. C est toujours tres agreable de te lire … Sinon moi aussi je recommande le resto seule apres une chouette balade j adore !
    La fin du texte m’ a émue !

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s