Humeur

Nostalgie de la bougeotte

vancouver beach
Ce matin pédalant nonchalamment les cheveux au vent dans les rues de mon quartier, j’observais ces camions de déménagement qui bouchaient les rues. Mois de juin, mois de déménagements. Chassé-croisé de nouvelles vies. Je me suis surprise à imaginer une nouvelle expatriation. Même si j’adore Londres et que nous y avons trouvé un bon équilibre, je suis parfois nostalgique de ces moments où l’on décide d’aller installer le nid dans un endroit parfaitement inconnu. Construire ailleurs, découvrir une autre culture, vivre différemment…

Je me souviens avoir quitté Dublin la mort dans l’âme. Laisser tous les amis, quitter une ville que j’adorais et des projets qui me tenaient à coeur. Je me souviens avoir versé quelques larmes lors de ma «going away party». Tu te souviens, c’était au «Café en Seine», un lieu de pèlerinage et mon QG à chaque fois que je retourne en Irlande. Si je pense à cela, ce n’est pas seulement à cause de camions déménagement croisés ce matin. C’est aussi à cause de cette soirée à laquelle je suis allée vendredi. Une amie, fidèle de l’apéro-blog quitte Londres et avait convié ses amis à sa Farewell party. Elle quitte Londres à grands regrets. Elle rentre à Paris après NYC et Londres. Ses larmes – une vraie fontaine à vrai dire – m’ont beaucoup émue je dois dire. Tu vois il y a un petit coeur qui bat là-dessous. Pas facile de rentrer en France une fois qu’on a goûté à l’expatriation j’imagine.

Je me sens bien à Londres, mais il m’arrive de rêver d’ailleurs. Surtout quand je retrouve brièvement une copine qui est à Sydney (après plusieurs années à Londres) et dont le style de vie me rappelle furieusement mes années Vancouver.

Et vous, ça vous arrive de rêver d’ailleurs? Où aimeriez-vous vivre?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Catégories :Humeur

Tagué:, , ,

36 réponses »

  1. J’en ai une envie folle, mais je n’ai jamais osé me lancer… M’expatrier seule me fait encore un peu peur. Londres ou le Québec seront mes premiers choix. Cette envie d’ailleurs grandit de plus en plus en moi… Si seulement j’osais…

  2. Un très joli billet sur le vague-à-l’âme qui peut parfois être lié aux sujet sur le changement de lieu de vie. La question de l’expatriation s’est posée une fois très sérieusement pour notre famille. Le projet n’est pas allé jusqu’au bout et nous sommes très heureux aujourd’hui, mais je comprends toutes les réflexions. D’autant plus que tu as plongé plusieurs fois vers l’inconnu. D’ailleurs, il me semble que l’Australie te titille un peu… beaucoup, non ?
    Nathalie

  3. la bougeotte, je l’ai attrapée à 40ans, j’ai tout quitté pour partir m’installer à Tahiti (enfin, une ile proche) et depuis la Nouvelle Zélande me fait de l’oeil et je pense que j’y partirai un jour, pour une nouvelle étape de ma vie. Une fois que l’on a osé faire ses bagages, on a envie de voir encore et encore ce qui se passe ailleurs. bisous de Raiatea

  4. Pfiouuuu … J’ai déménagé environ tous les deux ans pendant 11 ans, ça fait 6 ans que je suis à Grenoble et 6 ans que je veux en partir. Je crois qu’une fois que tu as goûté à cette vie, tu ne peux pas retourner en arrière. (D’ailleurs pour Grenoble, c’est la première fois de ma vie que je reste aussi longtemps quelque part.) Et oui, ça me manque cruellement et pourtant j’adore mon appart mais si je pouvais partir, ce serait sans problème. Je n’ai pas de racines, je n’ai pas vraiment de port d’attache.

    Donc oui, je te comprends amplement ! Et honnêtement, je plains ton amie pour son retour à Paris, je crois que c’est la dernière ville dans laquelle j’aimerais vivre..

  5. Merci pour ce joli post !!!
    J’ai mis du temps à recouvrir mes émotions !
    Promis je partagerai mes nouvelles découvertes Parisiennes.
    See you very soon !

  6. Je suis en plein dans ces réflexions-là puisque comme tu le sais je quitte aussi l’Angleterre bientôt… Je suis quasi certaine d’être une fontaine aussi lors du départ, mais je ne pense pas que cette expatriation, qui était la première, sera la dernière. Car c’est vrai que quand on y a goûté…;o)
    Donc voilà, pour l’instant c’est cap sur la France mais ça ne sera peut-être que temporaire!

  7. Une soirée pleine d’emotions en effet. Moi je suis bien a Londres et pas d’envie d’ailleurs pour le moment, je dis bien pour le moment 😉

  8. Déjà 5 mois que nous sommes rentrés à Paris (après plus de 6 ans à l’étranger)… et une chose est sûre, mais on ne sait quand, on repartira… rien que pour faire de belles rencontres comme toi ! Bises

  9. @ emidreamsup: il faut oser, avant d’avoir des regrets.

    @ l’heure d’été: l’Australie fait rêver tout le monde je crois, mais je ne sais pas si j’ai vraiment envie d’y aller en fait 😉

    @ hereata: toi, tu me fais rêver. A quand le blog pour nous faire partager ta vie sous les cocotiers?

    @ London and Beyond: Bon courage pour les derniers cartons et reviens-nous vite.

    @ My little Discoveries: bonne route pour cette nouvelle aventure et continue à nous faire rêver à travers ton blog.

    @ Elo: oh Elodie… tant de souvenirs reviennent en te lisant. Fais-moi signe si tu veux venir faire un petit tour à Londres.

  10. Joli billet qui me donne a reflechir, moi qui suis devenue expat a contrecoeur et qui pourtant suis en train d’y prendre gout…
    Si nous devions repartir, je me rapprocherais donc : Luxembourg, Monaco ou Bruxelles, me voici 😉

  11. C’est marrant que t’en parles! On a périodiquement des opportunités de repartir mais après avoir tant bougé, je n’avais pas envie de tout recommencer… Mais depuis quelques jours on en reparle et on se dit que finalement on envisagerait bien la situation si une occasion se présentait de nouveau! 3 ans et demi à Londres c’est déjà pas mal! Encore une fois c’est l’Asie qui nous ferait vibrer je pense…

  12. Bonjour !
    Et bien, nous sommes dans le groupe de ceux qui débarquent leurs affaires du camion de déménagement. Crise de la quarantaine oblige, nous venons de faire traverser la Manche à nos trois loulous, pour une implantation dans le Berkshire 🙂 (Rien que le nom, les enfants adorent !)
    Et c’est super ! C’est vrai que ça fait vraiment du bien de bouger !
    J’ai découvert ton blog il y a peu de temps, et j’aime beaucoup (grâce à toi, on a compris comment fonctionnaient les goûters d’anniversaire) Merci de partager tout ça !

  13. Je te comprends a 100%, je suis a Londres depuis 4 ans et je m’y plais enormement, mais je reve souvent a d’autres horizons. Mon homme est egyptien donc le prochain demenagement ce sera surement la bas pour une nouvelle aventure! Mais pas avant plusieurs annees quand meme, le temps des etudes des enfants!

  14. Oh comme je te comprends!!!!! C’est vrai que même si on se sent bien « chez soi » (comprendre ‘ailleurs qu’en France dans un chouette pays d’expatriation’) la découverte est tellement enivrante qu’on y prendrait goût… Moi j’irai bien en Asie, any country après ici. Et toi au fait Fabienne, si pas Vancouver c’est quoi le first choice?

  15. Londres, of course ! Mais pq pas Barcelone, San Francisco, l’Australie (même si ces deux dernières sont un peu loin…)
    Un jour peut-être, si ça continue avec mon chéri il faudra bien qu’on se trouve un endroit pour vivre ensemble un jour ! 🙂

  16. Oh comme je te comprends ! Il est d’autant plus difficile de vivre en France quand on a longtemps vécu à l’étranger, que ses parents vivent au bout du monde et ne rentrent en France que pour de courtes vacances et te racontent au téléphone chaque semaine toutes les belles choses qu’ils vivent là-bas, quand tu ne vis que pour repartir mais que chaque occasion se transforme en échec (merci les visas), et que tu as du coup cette douloureuse impression que tu ne repartiras jamais, que ta chance est passée, et que tu n’en as pas assez profité…
    Pour ma part, j’ai en plus ce douloureux problème : j’ai de plus en plus envie de tout lâcher pour partir à l’aventure, alors que mon homme, c’est un truc qu’il a déjà vécu et il ne repartira pas sans garantie de boulot.
    Dur dur !

  17. J’ai déménage x fois mais toujours en France. Jeune, j’aurais adoré travailler en Irlande et quand je suis venue à Londres la première fois, j’en ai rêvé aussi mais au final, je dois être bien casanière puisque je reste très attachée à mon Sud-Ouest natal :

  18. Oh oui bien sûr, tout le temps même! Comme ça en vrac, je pense que dans les années à venir j’aimerai vivre à Buenos Aires, Vancouver, New York, Tokyo, Séoul et Sydney…

  19. Depuis 3 mois je suis à Mointréal et même si c’est une super ville avec beaucoup de choses à faire et des habitants très sympathiques, mes amis et ma famille me manquent…je pense que je suis plus une fille de voyage que d’expatriation!

  20. Depuis 3 mois je suis à Montréal et même si la cadre de vie est super, les habitants sont très gentils et qu’il y a plein de choses à faire, surtout en été, mes amis et ma famille me manquent beaucoup trop. Je pense finalement que je suis plus une fille de voyages que d’expatriation!

  21. Pas de racines, amoureuse de « nouvelles vies »… après la France, la Suisse, les Etats Unis et le Canada, je songe de nouveau à partir… en Nouvelle Zélande peut-être?

  22. @ Eva in London: et l’Italie, ça ne te tente pas?

    @ Karine: l’Asie serait un dépaysement total. Une belle expérience je pense.

    @ Elvire: ? Tu es rentrée en France?

    @ AnnefromReading: welcome aboard! Le Berkshire, excellent! Bonne adaptation dans la campagne anglaise. Au plaisir de te lire.

    @ Juliette dosent know: un pays africain ne me déplairait pas… nostalgie de mon enfance.

    @ Emilie: San Francisco m’irait bien également.

    @ Camille: en effet, j’ai passé plus de la moitié de ma vie à l’étranger et je n’imagine absolument pas habiter en France. Bon courage dans ta quête.

    @ Laurence: c’est tellement beau le sud ouest aussi.

    @ Marjo: tu verras, une fois que tu auras trouvé tes marques, tu commenceras à te sentir chez toi.

    @ Dr CaSo: J’adore suivre tes déménagements en direct. La Nouvelle Zélande… waow!

  23. Je ne peux que te comprendre… Je suis dans un tournant de ma vie, je le sais, je rêve de partir, quitter tout et recommencer ailleurs; Malheureusement, c’est impossible à cause de mes enfants, mais un tel départ fait rêver… Vraiment…

  24. Comme je te comprends.
    Depuis des années je voulais que ma pension soit le moment d’une renaissance à une nouvelle vie. Donc, nous avons tout vendu en Belgique et vivons depuis 3 ans et demi en Italie.
    Un double changement de vie d’ailleurs, car j’ai eu une vie hyperactive, avec de nombreux déplacements dans le monde et un travail sur deux villes, alors qu’actuellement je vis sur une île de 26 hectares avec 17 habitants, tous d’anciens pêcheurs ou veuves d’anciens pêcheurs. A part avec mon épouse, je ne parle plus qu’italien. Nous nous sommes parfaitement intégrés à la vie de cette petite communauté et mon blog est une des façons d’aider les autres « isolanis »…
    C’est vraiment une toute autre vie ! Et quel plaisr !

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s