So British

L’ami anglais

franco english friendship
Vous avez des amis anglais vous? Je veux dire des potes, des vrais de vrais. Ceux avec qui on peut s’épancher pendant des heures autour d’une blanquette et d’une bouteille de Brouilly. Ceux que tu peux appeler en cas de pépin après 22h ou débarquer à l’improviste avec ta marmaille sous le bras et lui confier sans te confondre en excuses ou te justifier. Honestly? Je n’ai pas encore rencontré ce specimen. Et pourtant j’en connais des Anglais. Mais les échanges restent courtois et polis mais dépassent rarement l’épreuve du pub. Les invitations à la maison sont rares

Il m’est arrivé pourtant de franchir le seuil d’un logis 100% anglais, mais rarement pour l’heure du diner. On en reste à des «coffee dates» ou des «quick drinks» au moment de Noël.
Je me suis souvent interrogée sur cette situation. Autour de moi j’entends des témoignages similaires venant de Français installés ici de longue date. Ils disent tous la même chose: l’ami anglais est une espèce rare. Très rare.
Peut-être avons-nous une conception différente de l’amitié. Peut-être que la raison se trouve dans le fait que nous n’avons pas grandi ensemble, que nous ne sommes pas allés à l’université ensemble. Et pourtant nous travaillons ensemble et ça ne nous empêche pas chaque vendredi soir d’échanger plusieurs pintes de bière dès 17 heures, parfois jusque tard dans la nuit. Et de nous retrouver parfois même dans un état proche de l’Ohio.
Un Anglais m’a expliqué sa vision des choses: pour nous Frenchies, être proche de quelqu’un c’est partager ses problèmes et donner son opinion. Et c’est la raison pour laquelle les Français ont des conversations animées et qu’ils aiment ne pas être d’accord les uns avec les autres. Alors qu’un Anglais lui préfère éviter tout conflit afin de protéger l’amitié.
A méditer!

Article paru dans Ici-Londres, le magazine des Français de Londres – mai 2012
Dessin Lili Bé

 demain rendez-vous pour la devinette du mercredi

Catégories :So British

Tagué:, , ,

37 réponses »

    • bonjour, ami anglais
      une française vous offre la possibilité d’un mariage pour obtenir la nationalité française!!!

      50/60 ans, plutôt intélectuel,
      un peu de conversation, s’il-vous-plait,
      malheureusemeent, je ne parle pas anglais!!! pas encore!

    • En Irlande, c’est très similaire avec une petite touche de chaleur humaine supplémentaire. Au Canada, par contre, on s’invite très souvent chez les uns et les autres, et particulièrement en été pour le sacrosaint barbecue.

  1. Moi je suis mariée avec un anglais et connais donc les joies du « Sunday lunch » en famille, les « Birthday parties », les « breakfast » etc… C’est aussi grâce à eux, que j’ai été invitée à Ascot dans la « Royal enclosure » et que je peux maintenant y retourner sans subir l’inquisition des services de la Reine…chaque fois que nous y retournons pour le fun. Parce que ça c’est une expérience chaque fois inoubliable !!! Enfin, je n’aurai jamais les mêmes affinités avec mes belles-soeurs anglaises que j’aies avec les françaises que je peux rencontrer ici. Et on appelle ça la culture ! Ce n’est pas péjoratif, et c’est réciproque, nous avons une histoire, une culture que nous retrouvons immédiatement avec une française, et ça nous rapproche inévitablement.
    Re-positionnez vous quand vous avez travaillé en France ?
    Aviez-vous, chez vous, vos collègues anglais, américains, espagnols, … chez vous, appelés à l’improviste pour les enfants, une panne de voiture, déjeuner improvisé, etc… comme vos « potes » ?
    On s’adore, on se respecte, personne n’est mieux qu’un autre ou a plus de qualités que les autres, on a juste une histoire, une culture différente et respectons ça !

  2. C’est vrai que l’anglais se confie moins et est plus private mais j’ai deja appele des potes anglais a 2h du mat car j’avais un souci, ils sont autant la quand j’ai besoin d’aide. J’ai egalement bu beaucoup de vin rouge avec des british en refaisant le monde. Peut etre que mes anglais a moi sont plus ouverts 🙂

  3. ben oui je crois que j’en ai, une au moins….perdue de vue quelques temps après qu’elle soit partie loin et longtemps pour une oeuvre caritative.
    Mais nous faisions partie du meme club lorsque nous étions toutes les 2 à la fac dans le Hampshire….ET les retrouvailles sont prévues pour bientôt….j’en trépigne d’impatience…..
    Je suis d’accord avec Roselyne, il y a très peu de mes collègues français que j’inviterai schez moi…..

  4. Moi aussi c’est pareil… j’ai pas mal d’ami(e)s en Angleterre mais je ne suis pas si proche d’eux comme je le suis avec mes ptit francais, meme si je les vois bcp moins.

    Peut etre qu’ils ne veulent pas etre super pote parce qu’on est pas anglais(e)s, va savoir?

  5. J’ai une amie très proche anglaise… qui vit en France depuis plus de 20 ans. Elle n’a pas ce côté distant dont tu parles… Sans doute qu’elle s’est bien imprégnée de la « France » après toutes ces années…

  6. Félicitations pour ton article, en France aussi on a ce genre de rapports dans certaines régions, je pense particulièrement au sud ou les gens sont très ouverts, sympathiques et près à te raconter leur vie mais dehors !
    Les contacts sont plus faciles avec ceux qui viennent d’une autre région.
    Culturel, sans doute !

  7. Comme le dit Aurélie, dès qu’il y a un peu de vin et de bière, il n’y a plus de barrières culturelles entre nous…Mais tout redevient comme avant le lendemain !
    Je me suis même dit qu’on les intimidait avec nos blanquettes !!!! Faudrait un vrai Anglais qui nous donne son avis.

  8. décidement les frenchies et les anglais sont bien différents! ils ont une conception parfois opposés des relations c’est rigolo! clairement à méditer! je crois qu’il faut essayer de prendre le meilleur des 2! 🙂

  9. Ah, c’est marrant c’est un sujet recurrent avec mes potes francais d’ici, j’avoue que je ne suis pas vraiment d’accord en l’occurence. Je m’explique: j’ai plusieurs potes anglais assez proches ici et suis bien consciente que j’ai eu du bol de rencontrer des gens ici avec qui ca a colle tres vite, mais je pense que c’est le cas de la meme maniere en France: on ne rencontre pas un vrai futur ami a la vie a la mort a tous les coins de rue). Le truc que je n’aime vraiment pas, ce sont les commentaires de potes francais expat depuis plus longtemps que moi qui disent encore « les anglais ceci les anglais cela », c’est sur que ca n’aide pas non plus a construire des amities solides de tout comparer. C’est clair que ce n’est pas facile du tout de rencontrer de nouvelles personnes quand on emmenage ou que ce soit, et parfois dur de se repeter que ca va certainement prendre des annees pour se construire une vraie petite toile de contacts proches – mais c’est vrai! Et tu as parfaitement raison quand tu parles de ne pas avoir grandi ensemble, la plupart de mes amis proches en France sont des gens que je connais depuis des plombes, avec lesquels on s’est vus evoluer, etc. Je suis absolument convaincue que la raison se trouve la plutot que dans la nationalite / subtilite de la langue! Par exemple: mon copain est anglais, vit a Londres depuis 4 ans mais n’en est pas originaire et le sentiment est le meme de son cote, se construire un vrai cercle d’amis ca demande des annees, des heures de discussion, des engueulades, et plein d’autres choses! Bon et sinon tout ca m’a donne envie de blanquette maintenant, alors organisons donc un mega diner de francais et reglons ca? 🙂 xx

  10. Je suis d’accord, je connais pas mal de monde à Londres toutes nationalités confondues et les anglais sont ceux avec qui il est le plus difficile de se sentir proche. Même si on s’entend bien, qu’on rigole bien et tout, j’ai l’impression que ça s’arrête là.
    Je suis aussi en couple avec un anglais aussi, pas originaire de Londres. Il a aussi ce sentiment. Donc peut-être que c’est lié au fait que Londres est une grande ville dans laquelle il est facile de rencontrer des gens, mais rencontrer des amis c’est beaucoup plus difficile.
    L’un de mes colocataires m’a dit que beaucoup considèrent qu’il y a trop de va et vient à Londres, les gens viennent et repartent du coup, ils ne prennent pas la peine de devenir ami avec quelqu’un qui va potentiellement s’en aller. C’est la théorie de mon ancien coloc’ en tout cas 🙂

  11. Je n’ai pas vécu ici depuis assez longtemps pour confirmer mais effectivement, je ne connais pas de vrais anglais avec qui j’échange un poli « hello » au bureau ou simplement chez moi.
    Enfin si, mais ce sont des retraités gallois qui ont une maison de vacances dans le village d’ou je viens en Bretagne. Ca compte pas !

  12. Pour moi l’expatriation c’est comme le couple, on passe des caps: les 6 mois, les 2 ans, les 7 ans etc… Il m’a fallu 6 ans de vie Londonienne pour trouver de vrais potes anglais. A compter sur les doigts d’une main, mais apparement deja pas mal vu les commentaires precedents 😉

  13. j’apprends la poterie avec un potier anglais installé en France depuis plus de 30 ans, c’est un « ami » mais pas un pote…il reste anglais malgré toutes ces années vécues en France..
    le compagnon de ma fille est anglais, mais c’est difficile de se faire une idée des anglais de cette façon, je devrais demander son avis à ma fille..
    bonne journée!

  14. Je suis là seulement depuis deux mois pour une expérience tardive dans ma vie. « granny au pair » pour me perfectionner d’abord mais aussi découvrir l’Angleterre et les Anglais. Dur, dur l’approche. Ce qui me manque c’est l’affect mais comme j’ai pu le lire plus haut il faut s’adapter, observer et peut-être un jour profiter. J’en saurai plus dans quelques mois car je suis curieuse et volontaire. En attendant je fais beaucoup de photos en plan large et dans le détail pour en savoir plus.

  15. Ce n’est pas facile en effet. Il faut y travailler, briser la glace, ça prends du temps. J’ai une amie anglaise comme cela. Une autre avec qui je pense on devient de plus en plus proche. Mais, j’admets que ces amitiés se créent beaucoup moins facilement qu’en France ou ailleurs… je me suis toujours demandée pourquoi…

  16. Je ne connais ce blog que depuis très peu de temps et je vais me permettre d’émettre une opinion contraire. à ce que tu dis. Je ne vis pas en Angleterre mais j’y suis allée à l’école, j’y ai travaillé un certain temps aussi . J’ai toujours eu plus de faicilités à me faire des ami(e)s en Angleterre qu’en France. Le courant semble passer tout de suite. Peut-être parce que je partage la même culture enfantine ??? J’ai toujours trouvé les anglais plus chaleureux que les français ( je parle du Nord de l’Angleterre ) , ouvrant tout grands les portes de leur maison, chose que je trouve assez rare en France.. Mes véritables amis sont en Angleterre et pas en France. Je n’ai jamais trouvé cette chaleur et aussi cette solidarité en France. Pour résumer, dès que je suis sur le sol anglais je suis chez moi, comme un poisson dans l’eau et je retrouve instantanément cette chaleur et cette communication qui me manque tant en France. Dans mon expérience personelle j ‘ai toujours trouvé qu’il était très long et difficile de se faire des amis en France et que la plupart des gens étaient très  » frileux  » dans ce domaine alors qu’il était extrèmement facile de s’en faire en GB. ( ceci dit, j’exclue totalement Londres de ce que je dis, la vie y étant complètement différente ). Je vais continuer à suivre ton blog avec délices……. Marie *

  17. le « never complain never explain » est de rigueur bien souvent dans la politesse anglaise … s’épancher est « rude » (surtout sur les pb de santé) – la religion ou la politique sont des sujets de conversation bannies, donc il reste « le temps », weather, et ça, ils sont capables de tenir une demi-heure sur les nuages et la météo … ça reste neutre , poli et ça mange pas de pain hein !!!

    nos effusions amicales leur semble … vulgaires , en général !!

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s