Humeur

Les gens parfois

polly pockets
Je te plante le décor: samedi après-midi, il pleuviote et je dois assister au spectacle du cours de théâtre de la Moulinette. Samedi après-midi duh!
La maternité apporte son lot de joies et de devoirs qu’il faut accepter et accueillir avec le sourire Hollywood chewing gum. C’est comme ça.
Me voilà partie le coeur battant et le boulet au pied. C’est qu’il y en tant de choses à faire un samedi après-midi à Londres.

J’arrive pile à l’heure. Il y a déjà un bon nombre de parents qui attendent devant la porte. Ca se bouscule au portillon et la queue n’est pas très ordonnée. Il faut dire que le public en question n’a pas vraiment la fibre très british quand il s’agit de faire la queue. Et pour cause, une bonne moitié de ce petit attroupement est française. Je te rappelle que nous sommes dans le sud ouest de Londres, territoire annexé par la France. Ah bon tu ne le savais pas?

Cocktail explosif: des parents avides de trouver une bonne place pour voir le fruit de leurs entrailles ânonner quelques phrase sur scène. Ajoutons à cela la bonne vieille tradition de la courtoisie à la française. Ca nous donne une bonne bousculade et des regards assassins dans le plus pur style «chacun pour soi mon vieux».
Les portes tardent à s’ouvrir. Et quand finalement l’attente prend fin, ce qui devait arriver arriva: ce fût la guerre! Des femmes bien mises se sont transformées en harpies en hurlant «pousse-toi delà que je m’y mette» en se précipitant vers le devant de la scène pour avoir la meilleure place.

Je ne goûte pas vraiment à ce genre de compétition. J’ai quand même réussi à trouver une chaise pas trop mal placée. A côté de moi se trouvaient deux femmes qui ont commenté haut et fort la scène qui venait de se passer. Appelons-les Kate et Kathleen. En vérité je ne les connais pas mais ces prénoms leur vont bien.

Kate: Can you believe these people?
Kathleen: French you mean?
Kate: yeah they are so rude.

J’avais envie de sympathiser, mais en même temps le mépris dans leur voix était tel que j’ai préféré sourire bêtement. J’avais bien envie d’ajouter qu’il ne fallait pas généraliser non plus. Elles m’ont regardée avec dédain (j’avais oublié mon foulard Hermès). Les lumières se sont éteintes et le rideau s’est levé.

Le spectacle avait à peine commencé que les flashes crépitaient déjà. Mon dieu, ils vont aveugler les enfants je me suis dit. Je crois qu’on ne peux pas lutter contre la fierté parentale. Et elle est à son paroxysme lors d’une représentation quelconque, qu’elle soit théâtrale ou sportive.
Le spectacle, une vague histoire de jeune-fille en lutte avec ses parents, drame de l’adolescence et d’une autre fille amoureuse d’un garçon qui la regarde pas. Mélange de chansons et de saynètes. Une des chansons d’ailleurs avait pour refrain: «she’s a mean stepmother, she’s a mean stepmother…». De très bon ton la veille de la fête des mères.

Kate a dégainé son blackberry dès la première minute du spectacle et ne l’a pas quitté des yeux. D’un côté je me suis dit que Kate et moi on devait être pareilles et qu’on avait capté l’ennui au même moment. De l’autre côté je la trouvais un peu culottée Katounette: passer tout le spectacle à vérifier frénétiquement ses mails et son compte facebook. Si ça c’est pas «rude». Je t’assure, elle n’a pas levé les yeux de son écran de toute la durée de ce spectacle interminable.

Quand enfin les enfants ont tiré leur révérence, je me suis tournée vers Kate et je lui ai demandé ce qui était le plus «rude» selon son petit cerveau de dinde: jouer des coudes ou bien ignorer totalement un spectacle pour se concentrer exclusivement sur son blackberry et gêner ses voisins avec le petit écran lumineux.

Kate est restée interdite et puis elle a fini par me dire en français dans le texte: oh, mais vous êtes française aussi! – Euh, oui, tout comme toi, dinde!

Sacrée Kate Marie-Chantal!

Catégories :Humeur

18 réponses »

  1. Tu lui as vraiment dit dans son petit cerveau de dinde ??? Escargot aurait fait plus français.
    Moi, ce que j’adore encore plus que la battle, ce sont les gens qui arrivent 1h en avance et qui réservent, au hasard, 10 sièges (ils sont puissamment armés de sacs et de vestes divers et variés). Toi, tu te pointes 1/2h avant, tu vois une salle à moitié pleine, chouette ! Alors pour voir la chair de ma chair (et me faire voir par elle par la même occasion), pas d’autres moyens que de se lever et de se placer juste devant la scène, et toc !

    • Quand même pas! Je ne lui ai pas dit: « dis moi Kate, selon ton petit cerveau de dinde… » mais plutôt « Don’t you think that staring at your phone during the all show wasn’t rude? » ou un truc comme ça.

  2. Attends, tu lui as vraiment dis ça ?!!! Chapeau bas… Moi j’aurais dès le début lancé un it’s so rude to comment like that mais ta chute est énorme !

  3. Excellent, j’adore! J’aurai pensé a lui poser la meme question mais je ne sais pas si j’aurai osé! Bravo Sabienne pardon Fabienne 😉

  4. ah ah excellent !
    Sécotine, ça me fait penser aux francais qui réservent des places fictives devant les écrans géants de retransmission de la coupe du monde de foot. Y avait personne, on se place proche de l’écran, et là une fille vient nous dire de ne pas nous placer là : elle a réserver tout l’espace pour ses amis qui ne sont pas encore arrivés, ben oui, voyons qu’on est bête…
    On ignore son commentaire et on s’y met. La fille s’énerve, mon mari ne voulant pas monter le ton (québécois pacifiste et moins impulsif que la française en face de nous) et ben il s’est pris une claque dans la gueule ! Ses amis l’ont contenue, comprenant qu’avec tous les témoins, mon mari aurait pu porter plainte , ahah.
    Eh ben on s’est encore mieux placer devant elle, na !

  5. J’aime beaucoup le ton que tu emploies pour ces anecdotes … la politesse et les bonnes manières se perdent ma bonne dame !!!

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s