Food

La recette du dimanche – la brioche à effeuiller ou pull-apart bread


Le petit déjeuner du dimanche c’est sacré. Ca l’a toujours été. Quand nous sommes en France, c’est mon père qui va chercher les croissants. Et je peux te dire que les croissants de ce petit village devenu grand, ce n’est pas n’importe quel croissant. Du croissant de compét mon pote. Pas la peine de demander s’ils sont au beurre, le croissant te répondra de lui-même. Suffit de le regarder.
Ici, à Londres pas de boulangerie à proximité sauf une enseigne du Pain Quotidien à quelques minutes à pied. Mais comme nous sommes trop faignasses pour mettre le nez dehors avant midi un dimanche matin (jour du Seigneur, je te le rappelle), je fais un «home made» bread.
Enfin, la machine à pain s’en charge.


Quel bonheur de se réveiller le matin dans une maison fleurant la bonne odeur de pain chaud. La machine a un timer et ça, mon ami, c’est priceless!
Parfois je fais une brioche. La machine à pain est versatile. Tu peux faire tout ou presque: pizza, pains de toutes sortes, brioches, pâtes, confitures… Par contre, elle ne fait pas le café.

Aujourd’hui, j’ai mis partiellement la machine à contribution. Tu vas comprendre pourquoi.

Cela fait un petit moment que je connais ces brioches à effeuiller. Je les ai vues sur des blogs américains d’abord, puis elles sont apparues sur les blogs français. C’est quand j’ai vu le récent billet de Papilles et Pupilles que j’ai vraiment eu envie d’en faire une. C’est simple comme bonjour, suffit de s’y connaitre en découpage de pâte. Et je tiens à le préciser, une machine à pain n’est absolument pas nécessaire.

Comme son nom l’indique, cette brioche ne se coupe pas: on l’effeuille avec les doigts. Un vrai partage convivial autour de la table du petit déjeuner.
Les variations autour de cette brioche sont infinies: brioche à effeuiller au Nutella, à la pâte Speculoos, à la confiture de lait, pull-apart bread and lemon curd…

Voici ce dont on a besoin pour réaliser une brioche à effeuiller au sucre et à la cannelle

ingrédients
 * pour la pâte
 450g de farine T55
 60g de sucre roux
 60g de beurre
 10g de sel
 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
 80ml de lait
 60ml d’eau
 2 œufs
 1 cuillère à café de vanille liquide
 * pour la garniture
 150g de sucre roux
 40g de beurre
 1 cuil. à soupe de cannelle
 1/4 de cuil. à café de noix de muscade

Pour les explications, je t’invite à regarder le billet de Papilles et Pupilles: le pas à pas de la recette est très bien expliqué, photos à l’appui. On peut également aller jeter un coup d’oeil sur la brioche à effeuiller au Nutella de Manue. Mais ça c’est si on est gourmand.

Enjoy!

Catégories :Food, Recette du dimanche

Tagué:,

27 réponses »

  1. Ça fait un petit moment que je vois cette recette sur la blogosphère et décidément, il faut vraiment que je m’y mette ! Elle n’est pas trop longue à préparer ?

  2. Ahhhh pendant le w-e de trois jours qui s’annonce, j’ai bien envie de tester ça 😀 Je connaissais déjà la recette de Papilles et Pupilles, je note !

  3. Bon, je l’ai faite mais ce n’est pas si facile (est-ce parce que je n’ai pas de machine à pain ?)… En fait j’ai voulu faire la version Nutella de Manue mais ma pâte était trop épaisse et elle n’a pas dû lever ou cuire suffisamment. En revanche avec mon reste de pâte j’en avais fait une plus petite sucre cannelle (pour nous, pensant que les enfants n’allaient pas aimer), mieux réussie. La prochaine fois je ferais des bandes de pâte plus fine et j’en mettrai moins dans le moule pour qu’elles aient bien la place de gonfler.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s