Humeur

Le lien, le vrai


Comme j’aime cette lumière d’automne. Celle qui rend les ciels ocres et éphémères. Celle qui donne envie d’un petit road trip vers l’ouest. D’aller rejoindre les amis à l’ombre des châtaigniers, de boire un petit vin blanc dans la lumière dorée de la fin d’après midi et de voir les lampions multicolores façon guinguette s’illuminer – la scène d’un film de Téchiné se rappelle à ma mémoire, le Lieu du Crime il me semble. Profiter tous ensemble de la douceur de la nuit. Parler de la vie, et se dire que c’était quand même bien avant et qu’aujourd’hui, et bien le temps s’accélère et avec toute cette technologie qui guide nos vies, on ne prend plus le temps de se dire les vraies choses et on parle à tort et à travers sur les réseaux sociaux.

Comme j’aime ces retrouvailles avec les copains, ceux avec qui on a grandi, ceux qui ont partagé tant de choses, ceux rencontrés au cours d’un voyage et avec qui on a fait un bout de chemin, ceux avec qui il y a tout de suite le bon feeling car on regarde dans la même direction et on voit la même chose, ceux qui ne posent pas trop de questions, ceux qu’on retrouve chaque année comme si c’était hier, ceux avec qui la connivence ne nécessite pas un manuel d’utilisation épais comme la bible, ceux qui ne font pas semblant…

Quand l’un de ceux-là s’en va vers de lointains horizons, c’est un petit déchirement. Petit pincement au cœur. On se revoit il y a quelques années traverser l’océan pour aller vivre en territoire inconnu à dix mille kilomètres de Dublin. Quitter une bonne bande d’amis le cœur serré mais l’esprit grisé à l’idée de vivre de nouvelles aventures. Découvrir un nouveau monde et s’inventer une nouvelle vie. Recréer un petit nid et se faire de nouveaux copains. L’éternel recommencement de l’expatrié dans l’âme. C’est tout ce que je te souhaite miss Juliette.

Catégories :Humeur

8 réponses »

  1. Fabienne quel superbe billet, et de découvrir à la fin qu’il m’est destiné, j’en reste toute émue, merci! Je me réveille pour une de ces dernières journées à trier, ranger, jeter, re-trier, fourrer dans valises ou sacs et sans même avoir tellement le temps de me poser. 4 jours et le grand départ…pfuif c’est vrai que c’est loin sur la carte du monde Sydney, et que y’en a des gens qui vont me manquer… et des rendez-vous mensuels comme l’Apéro-blog!

  2. Très joliment écrit et comme d’habitude, j’aime la photo (tu veux que j’arrête de le dire ? j’ai l’impression de le taper à chaque fois :-))

  3. une plume ….et quelle plume !!! bravo la papoute …tiens !? j’mappellerai bien Juliette moi …d’un coup …!!!
    Au fait : vous buvez des coups dans les parcs vous ? c’est cool london !! ici on a peur d’être controlés au bout de deux minutes si on fait ça !!!
    hé ouais …faudrait pas qu’Sarkommence !! la bise aux expat !

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s