Humeur

Les énergies négatives

Connaissez-vous ces êtres qui se croient plein de lumière et qui ont, en quelques mots, la capacité d’assombrir un paysage jusqu’alors luxuriant?
Ces êtres qui portent en eux tellement d’ondes négatives qu’ils en éclaboussent les autres.
Les énergies négatives sont d’une manière générale de sexe féminin.

Elles s’avancent vers vous par un bel après-midi ensoleillé. Vous éructez de joie en vous écriant: «T’as vu, c’est génial cet été indien!». Elles vous répondent illico: «ouais ben… ça va pas durer… demain il pleut».
Vous restez interdit.

Au début, on ne relève pas. On met ça sur le compte d’une mauvaise journée, ou d’un ongle incarné.
Puis ça devient lancinant, répétitif et on se rend compte que le personnage sympathique du début laisse place une ombre bien pathétique.
Petit à petit, ces êtres sombres commencent à émettre des jugements qu’ils croient, du haut de leur orgueil, être des opinions. Ils critiquent certains de vos amis, votre façon de vivre, vos cadeaux, vos vacances, vos enfants… Tout cela sur le petit ton acidulé, à peine déguisé de l’aigreur et de l’envie.

Souvent les énergies négatives se pensent en âme pures et ouvertes au monde. Elles sont en réalité, bien petites et recroquevillées sur leur tout petit monde. Misérables.

Aujourd’hui, je balaye ces petites poussières d’ennui pour faire place au soleil et à l’enthousiasme. La vie est trop courte pour se faire croquer par ces mantes religieuses.

Et vous, avez-vous des «énergies négatives» dans votre entourage?

Catégories :Humeur

Tagué:

40 réponses »

  1. la vie est trop courte, ça c’est sûr,
    je crois qu’avec les années, j’ai écarté de moi toutes les personnes toxiques, ce qui ne veut pas dire que mes ami(e)s sont toujours souriant, mais c’est important d’avoir un état d’esprit positif.
    Profite bien de ton été indien (la photo est géniale) !

  2. Ahahah je crois que je suis un peu comme ça quand je suis de mauvaise humeur ^^ mais sinon, j’essaye au max de voir le positif des choses, faut pas déconner non plus je dis pas que des trucs négatifs ^^

    Je crois pas être entourée de gens comme ça. Ou alors j’ai arrêté de les voir.

  3. Delurking – Je suis bien d’accord avec toi, Fabienne, il faut se protéger des énergies négatives et toxiques ; mais pour être tout à fait honnête, je suis mal à l’aise aussi avec les gens qui en font dix fois trop dans la méthode Coué et le « Qu’est-ce qu’on s’amuse ! », « tout va bien, toujours, forcément ». Se réjouir de tout ce que la vie et les rencontres ont à nous offrir, oui, mais accepter aussi les moments de faiblesse, en sachant qu’ils sont passagers, pour moi ça n’est pas forcément négatif…
    Bon, et à part ce commentaire de philosophie de comptoir, j’adore ton blog et tes photos,
    Delphine, bientôt à Londres

  4. Haaaaannn! comment ça sent le réglement de compte là… ou alors serais tu déçue de ne pas t’en être apperçue plus tôt?? Comme Xelou le loup je ne pense pas être entourée de ce type de parasite, je dois être trop cynique pour qu’ils osent se plaindre devant moi…

  5. Tu as bien raison Fabienne…
    La vie est bien trop courte pour être « bouffé » par ce genre de personne !
    J’avais un ami qui venait systématiquement tous les dimanche soir à la maison, se plaindre de sa vie, que tout était nul, que personne ne l’aimait… Il restait une heure ou deux à chaque fois, et quand il repartait, c’était moi qui était complétement déprimée, même si mon weekend avait été radieux. Malgré ça, ma porte était toujours ouverte.
    Au final, un jour, il a rencontré sa femme, a eu des enfants et n’a plus jamais donné de nouvelles… A quoi bon alors l’avoir écouté se plaindre aussi longtemps ?

  6. Ouppps…. le message juste au dessus sur l’ami qui venait chaque dimanche avec ses ondes négatives est le mien. (et non pas celui de mrandmrskblog ———> probléme d’identification!!!??)
    Sorry Eva d’avoir usurpé sans le savoir ton identité !!!! tes identifiants étaient restés enregistrés depuis la dernier fois que j’avais visité ton blog… ^-^

  7. Amusant ton billet. J’en connais quelques unes comme ça … mais ça n’a pas d’influence sur mon moral. Et puis de toutes façon, il fait super beau aujourd’hui, encore plus de 20° et je suis sûre que ça va durer encore quelques jours …

  8. Comme c’est bien dit et bien écrit.
    Je vois très bien ce que tu décris et te félicite d’avoir su attraper ton balai pour évacuer tout ça. C’est que ça peut blesser ces petites choses hargneuses et moches.

  9. Je les appelle « les toxiques » mais par contre, pas de discriminations sexuelles, autant de masculin que de féminin.
    l’important c’est de s’en débarrasser, vite.

  10. Salut…super ton article ! J’adore, et tu as tout à fait raison..
    On a tous autour de nous, des neutrons négatifs qui emmènent sur eux la plus grande misère du monde, et à chaque fois qu’on les croise on a droit au JT national des mauvaises nouvelles, ils se complaisent dans les malheurs du monde et se croient obligés de vous les faire partager, histoire d’assombrir votre journée….Heureusement d’autres sont des rayons de soleil qui égaient nos vies….et je dis merci à ceux-là !

    • lol « à chaque fois qu’on les croise on a droit au JT national des mauvaises nouvelles »: ça me rappelle le sketch de Coluche. En parlant de Roger Gicquel: « quand un avion s’écrase, c’est sur les pompes à Roger Gicquel ».

  11. cycliquement je fais le tri… des fois on voit certaines personnes par habitude plus que par plaisir, il faut savoir de temps en temps les éliminer de nos contacts! (mais il faut aussi savoir s’en souvenir… je suis assez spécialiste, certains jours de liesse, du « oh allez je lui envoie un mail, c’était quand meme sympa de se voir »… pour me rappeler au bout de 5 minutes d’entretien pourquoi j’ai fui…)

  12. Oh que c’est bon de lire ça.
    J’en ai justement une dans mon entourage, et c’est clair qu’elle me pompe ma lumière.

    Allez, comme tu dis, on balaye, on respire, et on souffle !!!

  13. Tient un petit coup d’onde positive (je voulais t’écire un mail, mais je peux bien mettre ça ici): je fais des trucs sympas en ce moment et c’est grâce à toi. Merci, merci!

  14. Je crois que je suis globalement épargnée, mais effectivement, je reconnais ces « party-pooper » ! j’ai un collègue en particulier qu’un rien agace : le temps, le bruit, la bouffe, les gens…la vie quoi 😦

  15. J’ai de plus en plus de mal à supporter ce type de personne… sachant qu’une de mes meilleures amies est de plus en plus ainsi. Je mets cela sur le compte d’une depression larvée et fais comme si cela me touchait pas mais parfois quand je sais qu’elle va passer , j’aimerais être à l’autre bout du monde !!
    Je suis une horrible personne ….

  16. @ bavardises: « party pooper »… c’est bien le mot qui convient.

    @ Isa: non je crois pas… tu aimes la vie tout simplement.

    @ Aude Nectar: certains hommes je suis d’accord, mais une bonne majorité de nanas quand même.

    @ Yves M.: t’es trognon toi!

    Bon les amis, ce jour, j’ai encore eu droit à ma dose d’énergie négative car la rencontre était inévitable. Elle m’a gâché ma journée cette conne.
    Argh

  17. Arghhhje j’arrive du blog « en passant » et je retrouve un de mes agacements quotidien, il fait super beau, je suis aux anges et il y a toujours quelqu’un pour dire « ça va pas durer » auquel quoi je réponds « m’en fou c’est maintenant que je jouis ! »
    L’énergie négative n’a pas de sexe crois-moi, il y en a de masculine à fuir pareil !

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s