Non classé

La panne

Vendredi soir un gros orage a éclaté dans notre coin. Des éclairs qui illuminaient le ciel et un tonnerre assourdissant. Il y avait bien longtemps que je n’avais assisté à un tel spectacle céleste. C’était aussi le premier orage de Molly. Il a fallu lui expliquer que le ciel n’était pas content et que les nuages se disputaient. Elle n’était pas trop rassurée, mais sa peur s’est vite transformée en une excitation enfantine. Une espèce de joie ludique.

Par contre ça s’est gâté quand l’électricité a été brusquement coupée. Molly a trouvé ça moyennement drôle car « la télé n’avait plus de piles ». Du jamais vu dans sa vie de petite fille de 4 ans. Il a donc fallu lui expliquer que le ciel n’était pas content du tout mais qu’il allait sûrement se calmer très vite. Vu que c’était bedtime anyway, elle a décidé de son propre chef qu’il valait mieux aller se coucher.

La panne a duré environ deux heures. C’était plutôt sympa de rester sans électricité. On a allumé des bougies, on a parlé, on a lu… pas de série américaine à regarder (si, si, je t’assure, ça fait un bien fou). Je me serais même volontiers passé d’électricité un peu plus longtemps si ce n’est pour ce satané boîtier d’alarme qui bipait toutes les cinq secondes. Un petit bip répétitif franchement énervant. Je lui aurait bien mis une grosse mandale à ce boîtier de m.. Figure-toi, l’ami, qu’en cas de coupure électrique l’alarme se met automatiquement sur batterie et émet un « bip » à la con pour te dire qu’il faut absolument rebrancher l’éléctricité ASAP. Mais du con, comment on fait quand la panne elle vient du ciel? Hein?
Surtout qu’en plus on ne s’en sert pas de l’alarme quand on est dans la maison. Elle n’est pas sur ON. Il y a de quoi devenir chèvre.

A part cet incident mineur, c’était vraiment chouette d’être dans le noir. Et c’est là que je me suis rendue compte combien on était dépendants. Pas d’Internet, évidemment. Même les téléphones de maison ne fonctionnaient plus. Ben oui c’est moderne de nos jours. La majorité des téléphones fonctionnent sur secteur. Impossible d’appeler à l’aide. Au secours! C’est là qu’on regrette le téléphone gris à cadran de notre enfance.

Je me suis ruée sur mon Motorola. Pas de signal. Crotte. Ca vaut bien le coup de payer un forfait qui me coûte les yeux de la tête. J’ai fait le tour de la maison et j’ai réussi à avoir une barre en grimpant sur la table de la salle à manger (visionne le truc). Je me suis dis « tiens, si j’appelais ma copine Catherine, pour voir si elle est dans le noir elle aussi ».

La miss était aussi dans le noir et jouait au backgammon. J’étais bien confortée tiens. Ca m’a fait pensé que la dernière fois que j’ai joué au backgammon c’était il y a bien longtemps, dans un pub à Dublin, lors d’une soirée Eurovision organisée pas un couple de copains vachement sympas (que deviennent-ils d’ailleurs?). C’était aussi la dernière fois que j’ai regardé cette compétition d’un autre âge.

Catégories :Non classé

7 réponses »

  1. Devenir chevre dans une region qui ne compte pratiquement que des moutons?!Plus d’internet, aaaaaah, voila qui a des allures de fin du monde. Mais il est bon, c’est vrai, d’etre force a retrouver une vraie soiree, avec des plaisirs moins techniques.(Pas trop longtemps evidemment, parce qu’il n’est pas question que j’installe une buanderie comme celle du National Trust, belle dentelle ou pas!)

  2. Tu es bien consciente que ça marche à tous les coups… neuf mois après la panne d’électricité, c’est le boom démographique… :-)))

  3. @ Chocoralie: un besoin de me différencier sans doute!Mais ça fait vraiment un bien fou de ne pas regarder un écran. Quelle drogue quand même.@ Sophie et GaeLLe: hein?? quoi?? qui me parle?

  4. J’adore les orages, mais à Vancouver on n’en a pas. Je ne me souviens même pas de la dernière fois que j’ai vu des éclairs dans le ciel…

  5. J’adore les orages, enfin quand je suis bien au sec chez moi! Ca me rappelle toujours les orages du mois d’aout dans le Sud de la France et les Danettes au chocolat que ma grand mère nous donnait pour nous calmer 🙂

  6. @ Véronique: je me souviens d'un orage mémorable à Vancouver. De notre appart (west 16th & Heather), nous avions une vue magnifique sur downtown et Grouse. C'était magique.@ Pepette: hum… les Danettes, c’est vrai que c’est bien réconfortant.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s