Non classé

Cinq trucs vraiment étranges à propos des Anglais

1 – Ils mangent le fromage après le dessert
Tu avoueras que c’est assez singulier comme habitude culinaire et qu’il faut avoir l’esprit drôlement mal tourné pour faire un truc pareil!
2 – Ils ont une résistance au froid hors du commun, voire inhumaine
En effet, il n’est pas rare, en plein mois de janvier ou février, de croiser le soir des jeunes et moins jeunes-filles court vêtu. Le genre de tenue qu’un être normalement constitué porterait si le thermomètre dépassait les 23/24 degrés. J’avais déjà observé le phénomène dans les rues de Dublin.Rectification: en fait toi tu ne t’habillerais pas pareil. Tes amis ne te laisseraient pas sortir comme ça. C’est trop vulgaire.

3 – Les Anglais adorent les émissions de télé sur la cuisine
C’est d’ailleurs eux qui ont lancé la mode: Jamie Oliver (Cyril Lignac n’a rien inventé), Gordon Ramsay, Marco Pierre White… Il ne se passe pas un soir sans une émission en rapport avec le « bien cuisiner ».
Et pourtant on mange toujours aussi mal d’une façon général chez les Britanniques.

4 – Toute conversation doit commencer par une observation météorologique
Je sais, tu vas me dire qu’en France c’est la même chose. On se dit: « il fait beau aujourd’hui » ou « ça caille ce matin »…
La différence, c’est qu’ici c’est obligatoire, c’est le protocole.
Si tu ne respectes pas le protocole, tu passes pour un huluberlu ou un effronté, dans le meilleur des cas pour un original. On te regarde avec des yeux inquiétants, plein de compassion l’air de dire « mon pauvre ami, qu’est-ce qu’on va faire de toi? »

5 – Autre passion des Anglais: le bricolage
On appelle ça le DIY: Do It Yourself (littéralement, fais le toi-même). Comme pour les émissions de cuisine, pas un jour ne passe sans une émission de « home improvement », ou comment améliorer son petit « chez-soi ». Miss Damido serait une légende ici.
Je dois admettre que beaucoup d’intérieurs anglais sont très coquets.
Par contre, chose étrange, l’extérieur des maisons est toujours aussi moche. Il y a un contraste entre l’intérieur et l’extérieur. Quand tu n’as pas l’habitude, tu t’attends souvent à entrer dans une maison très peu soignée, en harmonie avec la façade. Mais à beaucou d’occasion c’est la surprise. Tu as le plaisir d’entrer dans une maisons parquetée de bois blond, des couleurs chaleureuses sur les murs et avec des meubles design. Tu as bien souvent l’impression de te retrouver dans un catalogue Ikea.
Quoi?
T’aime pas Ikea?

Si tu souhaites ajouter à cette courte liste de bizarreries, n’hésite pas à te lâcher dans les commentaires.

Catégories :Non classé

Tagué:,

8 réponses »

  1. Ah ah ah… c’est vrai! :)Je ne sais pas si c’était le cas à Vancouver, mais il y a des traces de ces symptomes à Montréal: 1 – les Québécois qui mangent du fromage en fin de repas, sur des craquelins, en buvant un porto (!)2 – leurs cousines du nouveau monde montrent leurs fesses dans l’ouest de Montréal, par -20°, et escaladent des congères en talons aiguilles. Remarque, les aiguilles, ça doit faire crampon dans la neige. 3 – et de décoration: je refais mon salon, je refais ma chambre… de préférence à la télé, avec un designer gay, et si je suis blonde et que je crie que c’est meeeerveilleux tous ces beaux changements. 4 – c’est un trait canadien aussi. 5 – zut, c’est mon point 3.J’ajoute que j’ai des cousins anglais, et des cousins américains, et que tout ça est (presque) vrai. 🙂

  2. Hé hé, j’ai acheté cette carte postale quand j’étais dans la région des Lacs l’été dernier. Mr C a essayé de ne pas avoir l’air vexé ;-)Je seconde Olivier pour le no 2, je me souviens des jeunes filles en mini-jupes sans collants par – 30 à Montréal. Vulgaire et stupide…Pour le bricolage, malgré le peu d’espace et d’outils dont nous disposons, mon specimen anglais ne perd jamais une occasion de sortir sa perceuse. Très sexy, n’est-ce pas? Il nous a installé des lumières dans tous les placards!Bon, je vais devoir chercher d’autres trucs étranges… La consommation excessive d’alcool, peut-être? Quand ils commencent, on ne peut plus les arrêter! Et après on dira que les français sont des poivrots…

  3. je corrobore tout ce qui a été dit précedemment.Ce qui m’a suprise, en UK, c’est que le midi, tout le monde mange en marchant dans la rue. Je ne sais pas comment ils font, moi j’y arrive pas mais je croisais tout le temps de gens en train de manger leurs sandwiches en marchant ! quand ils ne mangeaient pas devant leurs PC, ce que je vu pour la premiere fois dans les open space en UK.Ils reviennent des courses alimentaires en taxi. Ca, je ne sais pas si c’est généralisé mais en tout ca dans le monde étudiant , ca l’était. Tu vas faire tes courses au Tesco à pieds et tu rentres en taxi !

  4. Tout ceci trouve une explication extrêmement rationnelle: 1- Ils gardent le meilleur pour la fin. Etant moi-même une grande consommatrice de fromage (avec une affection particulière pour l’époisse et le beaufort ces temps-ci)(achetés au comptoir français de Milan), ça m’étonne pas qu’on puisse se taper du fromage après le dessert…2- C’est pour mieux picoler mon enfant… Avec tes trois pulls au pub, tu tiens pas longtemps… et après t’as trop chaud… et tu risques de te salir en vomissant… Beaucoup plus pratique la robe combinette… Le froid, ça te donne un maudit coup de fouet en sortant déchirée du pub en plus.3- Tout à fait ma belle-mère… elle enregistre même tout plein d’émissions sur cuisine TV… et après elle se tape des tartines de rillettes et de vache-qui-rit en guise de dîner…4- Ca me fait penser à l’air consterné des gens qui te demandent en passant « ça va? » et auxquels tu réponds « non ». Observe le malaise, c’est poîlant…5- c’est le syndrome Aunt Laura (Ashley)… Ca les poursuit, que veux-tu…

  5. @ Olivier de Montréal: si, si, j’ai vu de tels phénomènes dans les rues de Vancouver tard le soir, mais l’ensemble était comment dire… plus harmonieux.@ framboo.le.kariboo: c’est vrai qu’il y a souvent des taxis qui attendent à la sortie des supermarchés.@ Sophie: le Beaufort, j’adore!Pour le 2: ça sent le vécu Sophie!

  6. Sache que mon grand drame, c’est de ne jamais avoir été fichue capable de vomir quand j’avais trop bu… Donc, j’ai collectionné les gueules de bois mémorables, et désormais, je modère considérablement ma consommation d’alcool…

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s