Non classé

Un petit mot avant de prendre la route

Je viens de finir la corvée de valises. Enfin presque. Il y a toujours des oublis et des ajouts de dernière minute. Nous prenons la route en fin d’après-midi pour rejoindre la douce France, ce cher pays de mon enfance. Hi hi. Cette fois, nous prenons le tunnel à une heure inhabituelle et incongrue puisque notre traversée est prévue à 0h41!

Avec le taux de change de la livre sterling par rapport à l’Euro on va grave freiner nos achats frénétiques à la Fnac et à Virgin cette fois-ci. C’est dingue quand même, rendez-vous compte la livre sterling a pratiquement la même valeur que l’Euro. Réjouissez-vous ou non mais je pense que cet été l’invasion des Rosbifs sur les plages françaises va être minimale. Car maintenant la France est devenue chère pour qui n’est pas dans la zone Euro… Niak niak niak. Si ça se trouve la Grande-Bretagne va enfin trouver la voie de la raison et rejoindre la zone Euro. Une perspective un peu moins utopique désormais. On peut toujours rêver.

Je voulais vous parler d’une petite curiosité locale: l’échange de cartes de voeux. Quand on y pense, l’échange de cartes de voeux est en train de devenir une tradition désuète. Au même titre que l’envoi de cartes postales – dommage d’ailleurs, j’aime bien les cartes postales moi. On aurait tendance à jeter quelques lignes sur un mail et à cliquer sur « envoi ». Et puis, en ces temps de grande conscience écologique, il est pas tellement nécessaire de « gâcher » du papier pour des cartes de voeux qui vont finir à la poubelle en moins de 8 jours.

Figurez-vous qu’ici l’échange des cartes de voeux est une habitude sacrée. Un peu comme la vache en Inde, la baguette en France ou les dog spas à Vancouver. Chaque individu qui se respecte se doit d’envoyer à toutes ses connaissances une carte de voeux en minimisant au maximun lesdits voeux. Le texte est systématiquement le même:

Ligne 1: To – prénom du destinataire –
Ligne 2: Happy Christmas (pré imprimé dans la carte)
Ligne 3: From – prénom de l’expéditeur

Pas très loquace le Rosbif! En fait on distribue des cartes pour la forme. Pour dire qu’on a accompli son devoir en quelque sorte. De cette manière j’ai reçu des cartes de voisins que je n’ai jamais rencontrés. Dans ce cas, comme ils ne connaissent pas nos prénoms, nous n’avons même pas droit à la première ligne.

Je connaissais déjà ce phénomène « cartophage ». Par contre ce que j’ai découvert cette année c’est que les enfants de l’école s’échangent aussi des cartes. A ce titre Molly a reçu une vingtaine de cartes! Je voyais arriver les mamans le matin avec leur carton rempli de petites enveloppes avec le prénom des enfants. Et hop dans le casier. N’importe quoi franchement! Et dire que je ne connais même pas tous les noms des petits camarades de Molly. Donc il faut imaginer que les mamans se sont procurées une liste d’appel. Dingue!

Vous allez me dire que c’est le geste qui compte et que c’est plein de bonnes intentions tout ça. Et bien je dis non car le coeur n’y est pas. On signe des cartes comme on respire. La pensée n’y est pas et on ne prend même pas la peine d’écrire un petit mot personnalisé à chacun. Et pire, on a beau envoyer des cartes de voeux, c’est pas pour ça qu’on va se dire bonjour la prochaine fois qu’on se croise dans la rue.

Hostile, je vous dit!

En attendant je vous souhaite à tous, fidèles et nouveaux lecteurs, d’excellentes fêtes de fin d’année auprès des personnes qui vous sont chères et vous adresse mes voeux les plus fous!

Catégories :Non classé

9 réponses »

  1. Ah la la, je me souviens avoir reçu une tonne de cartes de vœux à noël quand j’étais là-bas… D’ailleurs ça m’avait fait rire quand j’avais vu qu’après les fêtes dans plein de magasins on pouvait les porter au recyclage…Et puis sinon je te lis toujours, et j’aime bien ;-)Passe de bonnes fêtes !

  2. Y sont fous ces romains, euh ces anglais 😉 Je n’envoie quasiment plus de cartes postales papier; tout en e-cards, c’est beaucoup mieux, plus rapide et… gratuit.Bonnes fêtes à toi

  3. J’espère que Noël s’est bien passé!!Moi j’adore écrire des cartes postales, j’en envoie toujours quand je pars en vacances. Même que si tu me donnes ton adresse, je t’en enverrai une lors de mon prochain voyage en terre exotique… Par contre les cartes de voeux, bof bof, mais je suis un shtroumpf grognon qui n’aime pas Noël, alors…

  4. Merci à tous. Suis reviendue de mon périple, bien contente que les fêtes touchent à leur fin, car franchement, je n’ai plus faim!@ Amandine: merci de ton clin d’oeil.@ Véronique: avec grand plaisir… un voyage de prévu?

  5. hello, tout a fait d’accord avec toi!! moi aussi expatriee en pays anglais… mon fils de 4 ans a ramener une bonne vingtaine de cartes des enfants de la classe!! Je boycotte et ne reponds pas puisque les meres-peres ne me disent pratiquement jamais bonjour !!(remarque en France c’etait pareil pas de bonjour!!) et puis c’est du gaspillage de papier !!Bonne anne quand meme !!

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s