Non classé

Les brèves du vendredi

Les petits détails superflus de ma semaine, découvertes, coups de gueule et autres considérations probablement inutiles.

Autant te le dire tout de suite, les brèves du vendredi portent bien leur nom aujourd’hui car je vais faire court. Rapport au fait qu’ hier soir j’étais de Beaujolais party. Et qui dit Beaujolais, dit lendemain difficile.

Donc hier soir nous avons retrouvé des amis pour un dîner-dégustation de vin dans un resto français. Le thème: Beaujolais nouveau. Un plat un vin. Alors si je me souviens bien: apéro, entrée, plat principal, fromage, dessert… cela fait 5 verres, 5 vins différents, donc mélange. Entre chaque plat, un sommelier-maître de cérémonie expliquait à l’assemblée l’histoire de la tradition du Beaujolais.

J’ai fait deux découvertes hier soir: le Beaujolais blanc (pas mal) et la fin de la course au Beaujolais. Pour moi c’est la fin d’un mythe. Jusqu’à hier soir je croyais encore que le Beaujolais n’arrivait dans les restaurants et bars que le troisième jeudi de novembre et qu’il était impossible de s’en procurer avant cette date. Je croyais naïvement que le troisième jeudi de novembre, trains, avions et camions se remplissaient de caisses de Beaujolais pour être distribué aux 4 coins de France et dans le monde entier. C’est faux. Le Beaujolais nouveau est distribué bien avant le jour fatidique. Le sommelier m’a montré une des caisses que le restaurant avait reçue deux semaines avant le jour du Beaujolais. Sur cette caisse était inscrit: « do not open this box before Thursday 20 November ». En l’espace de deux secondes, un mythe s’est effondré.

La tradition du Beaujolais c’est quand même cette course effrénée pour qu’il arrive sur les tables le troisième jeudi de novembre, non? On ne fête pas le Beaujolais nouveau car c’est un grand vin. Tout se perd ma bonne dame.

Cela dit nous avons passé une excellente soirée: great food, great conversation and moderate drinking, pour ma part.

Sinon côté brèves, je t’invite à lire cet article cet article de 20 minutes: une Britannique a engagé une procédure de divorce à cause des infidélités de son mari sur Second Life.
Non mais franchement!

Et la brève de comptoir:

« A l’école en Finlande, les gosses ont pas récréations à cause des ours »

Catégories :Non classé

4 réponses »

  1. @ Marguerite-Marie: sans comparaison aucune. Une très bonne soirée.@ Diane, James et leur chat otto – vachement long comme pseudo by the way – le restaurant c'est Fig & Fennel à Wetherby.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s