Non classé

La vache à lait

Je vais pousser un cri: Meuh, meuuuuuuuuuh. Ceci est le cri de la vache à lait. Elle n’est pas contente. Et la vache à lait c’est bibi. Depuis que Molly est rentrée à l’école c’est la valse des appels « A vot’ bon coeur m’sieurs dames». On n’arrête plus de payer pour les bonnes oeuvres de l’école. La participation n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée si tu vois ce que je veux dire.

Ca a commencé par l’uniforme. Il n’est pas obligatoire en «Foundation 1 » (équivalent de la 1ère année de maternelle), mais bien vu de l’avoir. Ca c’est normal. Pour l’instant tout va bien.

Ensuite, il y a eu le fameux bal masqué ohé ohé. Souviens-toi, je t’en ai parlé récemment. Pas obligatoire non plus le bal, mais comme on veut s’intégrer et sortir de notre tanière, on a bravement acheté 2 tickets à £30 chacun et lancé des billets de £5 à la volée pendant la soirée pour participer aux tombolas, enchères et aux divers jeux à la con. Bilan de la soirée: environ £150 pour les bonnes oeuvres de l’école et une soirée de merde.

Quelques jours après, juste à la veille des vacances de la Toussaint, c’était la « Hand Helping Week ». Le principe: faire participer l’enfant aux diverses tâches ménagères de la maison; aider à mettre la table, à débarrasser les courses, la vaisselle… A chaque fois que l’enfant vous aide, vous le notez sur la feuille prévue à cet effet et vous lui donnez une petite pièce. A la fin de la semaine, toutes les petites pièces gagnée par votre enfant à la sueur de son front doivent être rapportées et données à l’école (l’argent servira à acheter des équipements pour Foundation 2, l’année prochaine). Silence dubitatif – si ce n’est pas du « child labor » déguisé je m’y connais pas.
Bon c’est vrai j’exagère. Mais je sais que tu aimes bien quand j’exagère. Au début j’ai eu du mal à comprendre le principe éducatif derrière le concept de la « Hand Helping Week » et je n’étais pas prête à exploiter le fruit de mes entrailles – que c’est vilain cette expression! Puis N. m’a dit de ne pas monter sur mes grands chevaux et m’a retenu d’aller crier mon indignation auprès de l’académie. D’après lui cette petite quête déguisée était une façon d’apprendre à notre enfant le don de soi, faire une bonne action pour le bien de tous. Silence dubitatif… bon OK.

Jusqu’à présent tu as vu, je suis restée cool et j’ai fait Meuh comme il fallait. Je ne suis pas sortie du troupeau.

Depuis la rentrée des vacances de la Toussaint, je commence à faire Meuh de travers. Le comité des parents d ‘élèves est très occupé. Tu sais quoi, Noël approche à grand pas. Alors il faut organiser tout un tas de trucs. Ca commence par la Christmas fair qui a lieu à la fin du mois. Note bien, même pas en décembre. Faut s’y faire tu me diras, Noël dure 2 mois de nos jours. L’objectif de la Christmas fair c’est de récupérer des sousous pour… les bonnes oeuvres de l’école. Bien, je vois que tu suis, c’est bien. Bibi va encore être mise à contribution. Il s’agit de rapporter des objets et de faire des donations pour qu’ils puissent être revendus pendant la foire de Noël. Les parents des enfants en Foundation 1 ont pour mission de rapporter des jouets, dont si possible un neuf pour le mettre dans un « hamper » (panier garni – note que tu améliores ton anglais en me lisant) qui sera gagné à l’occasion de la grande tombola de Noël. Très bonne initiative: Molly a un tas de jouet en excellent état qu’elle a à peine regardés. Génial, un bon moyen de faire de la place dans les placards.

Par contre j’ai tiqué quand vendredi dernier Molly est revenue avec 2 carnets de tickets de tombola. Des tickets qu’il faut vendre à tes amis ou à ta famille. A ce moment très précis tu vois, le soupir n’est plus dubitatif, il est carrément agacé, le putain de soupir. Me voilà transformée en proxénète à essayer de refourguer des billets de tombola pourris. J’avais fermé les yeux pour le « child labor ». La prostitution de moi-même je dis STOP. Suffit. Je n’irai pas faire du porte à porte pour soudoyer le peu d’amis que j’ai ici. Et puis quoi encore. Et pourquoi ne pas faire un remake de Full Monty, avec strip tease en fin de show? Tous les bénéfices du spectacle seraient reversés au profit de l’entreprise l ‘école.
That’s where I draw the line my friend. No more donation for a while. Et certainement pas de la revente de billet de tombola. Non mais!

J’ai oublié de te dire, il y a aussi la Santa Claus grotto. Figure toi que le père Noël sera présent à la fameuse kermesse, avant le 1er décembre donc… on n’est plus à un détail près, arrête donc de pinailler. Donc comme Santa il est là et que tous les petits copains ils vont voir Santa, il faut aller voir Santa. Il faut payer pour voir Santa, car accessoirement le barbu va donner donner à ton enfant un cadeau d’une valeur 50p, acheté en gros à Costco (équivalent de Métro, en France), que tu t’empresseras de remiser en haut de l’armoire en rentrant chez toi pour que ton enfant l’oublie très vite car le jouet au rabais, même qu’il est nocif tellement le plastique de mauvaise qualité sent bizarre.

Cette charmante rencontre de Santa de mes deux t’aura coûté la modique somme de £2.50. Je sais ce n’est pas grand chose. Mais l’addition commence à être salée. En plus les bonnes oeuvres de l’école j’en ai peu rien à faire vu que Molly ne sera même pas acceptée en Foundation 2, vu qu’elle n’a pas de certificat de baptême.

Maintenant tu comprends pourquoi la vache à lait elle est pas contente. Limite elle te ferait le coup de la vache folle.

Catégories :Non classé

18 réponses »

  1. Whaou… Edifiant… Je ne savais pas qu’on se faisait encore plumer chez les bonnes soeurs de nos jours…Allez courage… Après c’est carême, et c’est pas mieux…

  2. Fallait pas la mettre dans une boite à curés!!!Je sais tu n’avais pas le choix, mais tu as raison, refuse le systeme et ne donne plus ton lait à n’importe qui!!!!!!!!!Resiste!!

  3. Elle est obligée d’être baptisée pour pouvoir continuer son cycle chez ces exploiteurs?Quoi, ils ont peur qu’elle se fasse posséder? Qu’est ce que c’est que cette école? Je flipperais d’avoir mon gosse chez des gens pareils!

  4. moi je ne trouve pas cela édifiant du tout. Moi aussi je donnais mes poupées pour les défavorisées à l’école, moi aussi je ramassais des sacs de riz pour les éthiopiens, moi aussi je devais vendre des billets de tombola, et le pire c’est qu’il fallait passer chez les voisins avant les camarades de classe car évidemment le voisin il ne va pas acheter des billets à tous, c,est pas une vache à lait , hein ! Sinon, pour le chti n’enfant qui n’arrivait pas à en vendre (genre le dernier qui passait apres tous les autres) ben ses parents se sentaient forcés d’acheter le carnet entier ! Mais c,est vrai qu’on était pas mal plus vieux que Molly. C’est comme ici, nombreux sont les gamins qui font du porte à porte pour vendre des cookies pour le bénéfice de l’école. Ca leur permet de financer un voyage (hein ? on me fera croire cela à moi, que des cookies permettent de financer un voyage en Europe ? qu’est ce qu’on ferait pas croire aux gamins…)Sinon, pourquoi l’avoir inscrite en 1ere année si tu sais qu’elle ne fera pas la seconde ?Si tu l’as expliqué je ne me souviens plus…Et en plus d’être une école catho est-e qu’elle est payante ?là, c’est vrai que ce serait pousser pas mal …

  5. Et beh… Dans mon école primaire, on avait eu droit à ça une fois, les tickets de tombola. Ma mère a été gueuler à l’école qu’on ferait pas ça. Au final, elle nous a acheté un ticket chacun pour pas avoir l’air con devant les autres (et on était trois…).Ca semble quand même étrange, c’était pareil dans l’école des filles dont je m’occupais étant fille au pair. C’est une école privée, les parents paient donc une somme conséquente, et faut redonner de l’argent en plus OoEt la fête de l’école où tu dois acheter des trucs, qu’est-ce que c’est chiant…

  6. Je partage ton avis, framboo, et moi aussi, en mon temps, je donnais des jouets à Noël et du riz en Afrique, (et j’entends bien sensibiliser mes enfants au monde qui les entoure de la même façon), mais, à mon sens, il s’agit ici plutôt de racket pour les bonnes oeuvres de l’école, non? Trading, buying and selling… Je ne suis pas certaine que l’intrusion de ces valeurs dès la maternelle profite à nos enfants…

  7. aaaaaaaaah je comprend mieux le pourquoi du « Père No » ! ^_^ ils y vont pas avec le dos de la cuillère dis donc …..Sais tu au moins à quelle(s) bonnes oeuvres cela va profiter?…. à racheter des nouvelles soutanes aux bonnes soeurs? Nan sans rire nous aussi on vendait de la confiture d’orange, on vendait aussi des billets de tombola pour la kermesse de juin mais on était en primaire et c’était pour acheter du matériel pour l’école …Il pousse le bouchon un peu loin là Maurice….Claire

  8. @ Sophie: carême, encore un mot qui ne fait pas partie de mon vocabulaire!@ Maryse: Résiste, prouve que tu existes! Parfaitement, c’est ce que je fais tous les jours dans ce monde hostile!@ So.: Il faut un certificat de baptème pour le dossier d’entrée en deuxième année.L’équipe enseignante est vraiment formidable; J’ai rarement vu des maîtresses aussi passionnées par leur métier. Les enfants sont super bien encadrés et Molly y est très heureuse. Il n’y a pas de prosélytisme. Donc aucune raison de flipper!@ framboo.le.kariboo: je viens de faire un petit rectificatif sur le billet du 13 novembre.Tu lis mon blog depuis un petit moment, tu connais donc mon ton sarcastique et ma tendance à l’exagération.Pour l’inscription: figure-toi que c’est la seule école qui me proposait une session le matin. Et puis, c’est la meilleure école de la région. Et aussi, je pensais que si elle était acceptée en première année, elle continuerait automatiquement dans cette école. Chuis con parfois!Non l’école n’est pas payante.@ Milly: merci de compatir!@ Sophie: yes indeed.Pas plus tard que ce matin, le directeur a envoyé un mail à tous les parents pour dire qu’un père d’élève (et il donne son nom) « has kindly paid for twenty children to go skiing at S*** Park on Friday 14th November… ». Super, vachement généreux, mais toi tu te sens bien con d’un coup.@ Claire: probablement que la destination des fonds est clairement détaillée dans un document que tu peux te procurer sur simple demande.@ Honey Ball: pas ces petites sommes-là, je ne pense pas.

  9. t’inquiètes Fab, je connais bien ton « ton ». Qd je disais que je ne trouvais pas cela « edifiant » c’etait en réponse au premier com de Sophie en fait, qui a dit « eédifiant ». J’aurais du le préciser.

  10. Hahahaha ! J’ADORE !Mais tu as BIEN RAISON de te rebeller – franchement je suis tout à fait d’accord avec toi au sujet de child labor – mais quelle drôle d’idée ils ont eu ? Et puis trop, c’est trop !

  11. Fabienne, MERCI! J’en ai ri au larme. Tu as su tourner l’aventure avec un sens de l’humour fabuleux.J’espere que ma pre-school ne rentrera pas en contact avec la tienne: les activites « pour le bien des enfants » sont moins cheres par ici… mais tour aussi nombreuses.Je tiens a preciser qu’il n’y a AUCUNE valeur educative, le seul but est de recolter des fonds, c’est tres net.Ce qui me fait grogner d’autant plus – car si toi, tu es au stade de la vache folle, j’en suis a celui du bouledogue – c’est qu’il n’y ait jamais un remerciement, jamais la moindre reconnaissance. Voire, on se fait incendier parce que peu de parents ont decider de venir a la soiree wine and cheese… Bien gentil, mais je ne vais pas non plus payer une baby-sitter en plus. J’ai lance une missive d’attaque seche qui a ete accueillie d’un « merci pour votre commentaire ».Je travaille a plein temps. C’est apparemment extremement rare quand on a un enfant de 3 ans… Du coup, je me retrouve a poser des conges pour aller… a la fete de noel, a la course d’obstacle (j’apprends qu’il y aura une fete de Paques, chouette…). J’avais la premiere fois amene des gateaux, comme c’etait conseille (demande, exige, barer la mention inutile)… pour entendre lors du comite que les mamans n’avaient pas fait grand’chose cette annee, cote patisserie…Sans parler, le jour de la kermesse de Noel… alors que j’avais deja fait passer une grosse boite de chocolat pour les profs… ce petit mot remis par l’une des titulaires… proposant de donner une somme d’argent au comite pour qu’il puisse leur acheter du vin em guise de remerciement. Le dernier jour d’ecole. Logique.Fabuleux le taux de frustration qu’une maternelle peut amener.Je me console en me disant que cet enervement constant est voue a bruler un taux de calories fabuleux et que je peux entamer ma plaquette de chocolat en bonne conscience…Je m’en vais de ce pas decouvrir le reste de blog!

  12. Merci Coralie: je vois qu’on est sur la même longueur d’ondes sur ce sujet. C’est rassurant car parfois je me sens vraiment comme une extra-terrestre au milieu de ce troupeau.Et comme tu dis, c’est fabuleux le taux de frustration que peut amener une simple école maternelle!Au plaisir de te lire.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s