Non classé

Les brèves du vendredi

Les petits détails superflus de ma semaine, découvertes, coup de gueule et autres considérations probablement inutiles.

– Avant-hier, je suis allée voir The Duchess dans mon cinéma de quartier. Ce film ne sort que mi novembre en France. Alors grâce à moi tu vas avoir la primeur. C’est pas bat ça.

Le pitch: Angleterre, fin du XVIIIème siècle. Georgiana Spencer (ancêtre de Lady Di), seize ans, fait sur les instances de sa mère un avantageux mariage avec le Duc de Devonshire. Mais ce dernier, froid et distant, la néglige et, dans l’attente d’un héritier mâle, ignore souverainement les deux filles qu’elle lui a données. Grâce à son caractère agréable et spontané, Georgiana rompt sa solitude et se taille une place de premier plan au sein de l’aristocratie et des hautes instances politiques de son pays. Elle y fait la connaissance de Lady Elizabeth Foster, une divorcée qui va devenir la maîtresse «officielle» du Duc, avec l’approbation forcée de Georgiana. Cette dernière n’aura cependant pas droit à la même indulgence lorsque la nouvelle de sa liaison avec Lord Charles Grey, un politicien de haut rang appartenant au parti Whig, viendra aux oreilles de son mari.

Excellent film remarquablement interprété par lumineuse Keira Knightley et un Ralph Fiennes parfait dans son rôle d’homme coincé entre son devoir et sa lucidité. A noter, la participation de Charlotte Rampling dans le rôle de la mère de Georgiana, parfaite comme d’habitude. Donc un film à voir.

– Une pensée comme ça, dans la file pour acheter le ticket de cinéma: dans la lutte contre l’obésité on nous balance le stupide slogan de 5 fruits et légumes à longueur de journée, on subit les mentions obligatoires sur la moindre pub pour biscuits ou autres petites douceurs: ne pas manger trop salé, ne pas manger trop sucré, bouger, patati patata… Commencent à me saouler les donneurs de leçon. Moi je vais leur suggérer un truc à ces empêcheurs de tourner en rond. Un truc tout bête et bien plus sensé que de répéter à longueur de journée aux mômes qu’il faut s’enfiler 5 laitues pour ne pas ressembler à Boccolini ou Carlier. Et si on arrêtait de vendre toutes ces saloperies dans les cinémas? Les pop corn qui puent le beurre rance, les sucreries qui donnent la nausée rien qu’en passant devant, les sodas taille éléphantissimo… Quand est-ce qu’on apprendra que cinéma ne rime pas avec chocolat? Et surtout pas avec les satanés bonbons que les vieilles de Wetherby adore sucer quand elles vont voir un bon film d’époque? Hein? Putain de papier de bonbon de merde.
Supprimer la junk food des salles de cinéma. Voilà une bonne idée pour lutter contre l’obésité rampante…
C’est quoi ce silence, j’ai dit une connerie?

– Je n’ose même pas mentionner l’affaire de la semaine. Celle révélée par 60 millions de couillons consommateurs. Celle où on apprend les combines des industriels de l’agro-alimentaire pour nous faire payer plus sans que ça se voie. Ou comment pour éviter d’augmenter le prix unitaire de leurs produits, les industriels nous en donnent moins par unité. Démonstration: le paquet de biscuits Prince de Lu ne pèse plus que 300 grammes, contre 330 avant l’été. C’est qu’ils veulent lutter contre l’obésité les gros industriels. C’est pour notre bien en fait. Enfin c’est ce qu’il disent pour justifier de ces pratiques pratiques sournoises.
Et moi je me demande où est-ce qu’il est le «Président du pouvoir d’achat» ? Juste une question, comme ça; car en ce moment il ne l’utilise pas beaucoup son super pouvoir.

– Tu avais aimé les Ch’tis? Tu vas adorer la version porno «Bienvenue chez les Ch’tites coquines». Le DVD vient de sortir. C’est fin et ça se mange sans faim. A condition de sortir sa biloute!

– Le nombre indécent de 4X4 dans l’allée qui mène à l’école de Molly me sidère chaque matin.

– Dans une semaine, au petit matin exactement, je serai sur la route vers l’Armorique! Cette simple pensée me rend gaie et légère.

Catégories :Non classé

7 réponses »

  1. ah non non, moi je veux mon popcorn au cinema !et puis, quand j’etais enfant, c’etait quasiment le seul lieu où j,avais le droit à des smarties ou un malabar !!!en general, on évitait les bonbons à papiers individuels qui font du bruit.(par contre, ici meme la petite portion est trop grande et je ne mange pas tout.)Si les gens ne mangeaient des trucs gras et salé qu’au cinéma, ils ne seraient pas obèses!Pour les pratiques des industriels agroalimentaires, maintenant on peu s’empiffrer d’un paquet de gateaux sans remords puisqu’il est plus petit ha ha !Moi, ca fait longtemps que je compare les prix au kilo et non à l’unité.Ca fait longtemps que les industriels changent les ingrédients pour avoir des matières premières moins chères mais continuer de vendre le produit au meme prix, au mépris des qualités gustatives et intrinsèques (nutrionnelles, caloriques etc) du produit. Seules qq grandes marques dont le gout est ancré dans les mémoires ne changeront pas de matières premières car ils perdront leur clientèle, pour cela soit ils augmentent les prix à l’unité (ce qui se voit trop) soit ils augmentent les prix au kilo, mais en réduisant la portion (ce qui fait que le client le verra moins facilement)

  2. Je dois t’avouer que ta facon de raconter ca m’a fait rire. Et tu as tellement raison… Quand j’etais a Staines, ca m’a toujours sideree de voir cet alignement de bonbons quand j’allais au cinema. On aurait dit qu’un confiseur avait installe sa boutique dans le cinema…

  3. @ Sophie: je te crois les yeux fermés! Même pas la peine de cracher.@ framboo.le.kariboo: t’inquiète, à mon avis c’est pas demain la veille que le popcorn sera supprimé des cinémas. Moi ce qui me dérange franchement c’est le bruit des mandibules. Les gens peuvent se gaver tant qu’ils veulent, après tout. Mais la mastication, les bruits de papier and co, moi ça me dérange pendant un film. Je suis peut-être rabat-joie ou casse-couilles, mais c’est ainsi. Mais t’inquiète, je ne me ridiculise pas en faisant ma mégère. Je ne dis rien et je me concentre sur le film.Et puis manger passivement devant un écran, je suis pas certaine que ça aide l’IMC.Sur les pratiques de industriels: oui, et dès que le paquet est fini on en rachète un autre, alors plus vite il est terminé…@ Milly: merci 😉

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s