Non classé

Le céquoidonc et ma dernière Christmas party

Réponse au Céquoidonc
La réponse a été trouvée bien vite et n’a pas soulevé un enthousiasme débordant. Il est vrai qu’en période de Noël on a autre chose à faire que de trainer sur les blogs.
Ceci étant dit l’énigme n’était pas bien ardue pour qui a déjà approché un pays anglo-saxon en période de Noël.
La grande gagnante est donc Sofi from Dublin. Il s’agit bien de Mince Pies.

La « mince pie » – qu’est-ce que c’est ?
Il s’agit d’une petite tartelette/tourte épicée sucrée : pâte sablée garnie de « mince meat ». Contrairement à ce qu’on pourrait croire, dans ce contexte, la « mince meat » n’est pas du bœuf haché mais une garniture composée d’écorces de fruits, de fruits, de raisins secs, d’amandes grossièrement concassées et d’épices diverses (cannelle, clou de girofle, muscade…), le tout arrosé de Brandy. Etrange me direz-vous ? Je vous répondrai que vous n’avez pas tout à fait tort et que les « mince pies » demandent un goût entrainé et une certaine ouverture des papilles. Il m’a fallu quelques années d’entrainement en Irlande pour décréter que j’aimais cela et d’ajouter cette tradition à mon « Christmas feeling».

Dommage Sofi que tu n’aimes pas cela. Du coup je vais m’abstenir de t’en envoyer et me les garder rien que pour moi !

Alors pour ceux qui en ont marre des ‘mince pies’ de Tesco ou Sainsbury et qui habitent dans mon coin : je vous recommande vivement d’essayer celles de Thierry Dumouchel, un boulanger-pâtissier-chocolatier bien de chez nous. Ses « mince pies » sont de vrais petits délices.

*****

What else ? comme dirait mon ami George…

Hier soir, another Christmas party… Pour être honnête, je n’avais pas très envie d’y aller. Nos voisins sont très gentils, mais on était un peu crevés pour cause de soirées à répétition (ils sont frénétiques ici au mois de décembre !) et puis en plus j’en ai un peu ras-le-bol ces derniers temps de faire risette à l’autochtone et de parler de la pluie et du beau temps à de parfaits inconnus (je t’épargne le laïus habituel de la conversation sur les clichés français). Le « small talk », j’en ai ma claque. Anyway. Nous voilà quand même partis avec notre bouteille de vin et nos « mince pies » sous le bras, ainsi que quelques déco de Noël. Ah oui je ne t’ai pas dit : non seulement il faut les honorer de notre présence, mais il était précisé dans l’invitation qu’il fallait emporter de quoi boire, de quoi manger et de quoi décorer la maison pour donner le fameux « Christmas feeling »… Et moi de m’interroger s’il ne fallait pas que je propose mes services pour faire la vaisselle et passer un coup d’aspi après la soirée. Non mais ! Déjà que dans l’après-midi S. nous avait appelés pour nous demander si les invités pouvaient garer leur voiture sur notre parking… Je reste perplexe sometime !
Nous y voilà. On sonne, on entre, hug-hug, « merry Christmas to you too». Des enfants courent dans tous les sens. Et nous sommes lancés dans le flot de tous ces inconnus en tenue de soirée à l’anglaise (il faut le voir pour comprendre).

« Ah c’est vous les voisins ! ». Putain, je me croirais dans un épisode d’Un Gars et Une fille. «Donc vous êtes française… ». Silence. On avait du les prévenir. Attention une Française va débarquer. Dans le fin fond du Yorkshire ça doit être un événement… ou une menace. C’est selon. J’attaque sérieusement mon verre de vin rouge pour me donner une contenance. « Oui je suis française, ma fille est bilingue, mon mari est irlandais, je suis de Paris, j’ai vécu un peu partout et oui j’atterri dans ce trou perdu et non je n’ai pas fini mon Christmas shopping ». Voilà je crois que les présentations sont faites. J’ai repris une deuxième gorgée de vin rouge pour passer à l’interrogatoire suivant. Bon évidemment, tu me connais, j’exagère un peu, mais je te jure que ce n’est pas si loin de la réalité. Nous avons eu le droit à une petite chorale improvisée des enfants. C’était charmant et barbant à la fois. Puis ce fut la rencontre d’un couple encore plus désemparé que nous d’avoir atterri en Angleterre. Je te dresse le tableau : lui irlandais, elle néo-zélandaise, 2 filles. Il y a 4 mois ils coulaient encore une vie de rêve sur la côte est des Etats-Unis. Un job de rêve, une maison payée par la société de lui, les factures d’électricité, de gaz… payées également par l’entreprise. Tout ça dans un petit quartier sympa du New-Jersey. Et les voilà dans un troushire quelconque du sud de l’Angleterre. Et tout ça de leur plein gré. Une erreur de jugement, un moment d’égarement. Je ne vous raconte pas la déconvenue. Donc forcément nous nous sommes pris d’amitié pour eux et vice-versa. Et en plus quand deux Irlandais se rencontrent ils ont forcément des connaissances en commun et un tas de choses à se dire (ça aussi, faut l’avoir vécu pour comprendre). Ben le gars en question il connaissait les cousins de N. Si c’est pas merveilleux ! Une rencontre impromptue et une magnifique soirée, finalement. Dommage qu’ils habitent à 3 heures de route.

Morale de l’histoire : C’est quand tu t’y attends le moins que tu t’amuses le plus.

Notre hôtesse avait préparé des cadeaux pour chaque enfant ainsi qu’un petit sachet de poudre magique d’avoine pour les rennes du Père Noel. J’ai trouve cette idée très chouette.

cli-clic pour voir en plus grand

Catégories :Non classé

7 réponses »

  1. Pour laisser un commentaire, cliquez droit sur « post a comment » et ouvrez.As usual, to leave a comment right-click on « post a comment » and open.

  2. Hello! Enfin retrouve l’adresse de ton blog et je tombe sur ce message qui ma parle ! Meme si j’imagine qu’en Irlande c’est plus « laid back » … Bon courage pour le Xmas parties marathon. Je compatis je suis en plein d’dans.Stephanie Riffort

  3. hmmmmmmmmmmmm !!! un bon porridge!!!!!!!!! arrrrrrrrfff les petits dèjs anglais ca me manque….tu décris tes soirées a la perfection , on s’y croirait , j’ai bcp ri!

  4. Désolée de ne pas aimer les Mince Pies, tu peux peut-être les envoyer à quelqu’un qui ne connaît pas et qui, tu penses, apprécierait!Nollaig Shona Duit ti papoute et à tes lecteurs!BisousSofi

  5. Coucou Steph et bienvenue par ici. Joyeux Noël et bon courage pour les soirées!@ Claire, tu aimes le porridge? Sans rire?@ Sofi: Nollaig Shona jeune-fille!

  6. lol! sans rire j’adoooooooooore le porridge!! je m’en suis fait des marmites pendant la grossesse de Lily , une envie irrépressible 😀 .. Pendant mes brefs séjours au pays du Cheddar, c’est le moment de la journée que j’attendais avec mes oeufs et mon bacon !!! c’est pas un crime de manger du porridge ?

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s