Non classé

Meeting Santa

J’aime bien cette lente approche de Noël. En fait tu crois que c’est loin alors tu laisses le temps au temps. Pfff mais bien sur que j’ai tout mon temps pour écrire mes cartes de Noël aux copains. Puis finalement te voilà le 20 décembre, tu pars dans 2 jours pour Paris et tu t’aperçois que tu n’as toujours pas ouvert les 2 ravissantes boites de 50 cartes chacune. Crotte. Alors tu te dis qu’il y a l’email et que finalement c’est bien plus pratique et carrément plus économique. Mais c’est dommage tu avais pris de bonnes résolutions cette année en voulant personnaliser tes vœux pour les fêtes et la nouvelle année. Tant pis, tu remises tes jolies carte en te disant que l’année prochaine elles seront dans la boite aux lettres dès le 10 décembre.

Il y a aussi le calendrier de l’Avent qui me fait les yeux doux depuis quelques semaines. J’ai acheté quelques petits trucs pour remplir les petites bottes mais il me reste encore des idées à trouver. Et dire que le 1er décembre, c’est déjà demain. Increbible !
Je ne vous parle même pas des cadeaux de Noël. C’est toujours une migraine annoncée rien qu’à l’idée de me creuser la tête pour trouver les cadeaux qui vont plaire. Cette année j’ai décidé que de toute façon la majorité de mon shopping se passerait sur Internet. J’ai pas trop le choix, ici ce n’est pas vraiment la caverne d’Ali Baba question shopping.

En fait ce que j’aime bien dans cette lente ascension vers Noël ce sont les pots et les lunches organisés avec les copines. On se retrouve, on rigole, on converse, ça fait un bien fou ce petit verre de vin en plein milieu de la journée. Cela se fait beaucoup dans les pays où j’ai vécu – en France, je ne sais plus. Les gens se retrouvent beaucoup en décembre pour déjeuner, diner, boire des pots. Mon agenda au mois de décembre quand j’habitais Dublin était plein de rendez-vous gribouillés. Over bookée, j’étais. Ici ce n’est pas vraiment trop le cas vu que c’est le désert affectif. Néanmoins je note une nette amélioration dans mon Moleskine. Depuis quelques jours des gribouillis de rendez-vous apparaissent. Mon cas n’est donc pas désespéré ? Ne crions pas victoire, le milieu reste hostile.

Molly cette année apprécie pleinement le folklore de Noël : sapin, Santa, lumières, cadeaux, déco, chocolat (surtout le chocolat)… Il faut s’arrêter à chaque sapin pour bien observer. J’adore son émerveillement.
Depuis quelques jours j’essaye de lui expliquer qui est ce grand con bedonnant affublé d’une pelisse en lycra rouge chatoyant et d’une barbe synthétique que t’as pas intérêt à allumer une bougie à côté sinon c’est PIN-PON-PIN.
D’ailleurs cet après-midi même Molly a rencontré le père Noel pour la première fois. Et moi aussi par la même occasion. Ca faisait un petit moment que je ne m’étais pas retrouvée assise à côté d’un grand monsieur transpirant à grosses gouttes à cause de son costume débile en lycra rouge fluo. Ca coute £3 pour entrer dans le « grotto » comme ils disent ici. Pour cette modique somme tu as le droit :
– de pénétrer dans la grotte,
– de t’asseoir à côté de « sweaty Santa »,
– au sermon : « have you been good girl ? », “do you eat your veggies?” et autres platitudes habituelles du père Noël moyen.
-et un petit cadeau, qui théoriquement doit correspondre à l’âge et au sexe de l’enfant. Apparemment la théorie n’est qu’un vague concept pas encore totalement maitrisé par l’autochtone !

Molly était super excitée à l’idée de rentrer dans la grotte-chalet-carton-pâte de Santa. Elle faisait même des petits bonds de cabris et des « yessssssssss » avec son bras. Une réaction légèrement disproportionnée si vous voulez mon avis. Si on m’avait demandé, j’aurais peut-être dit que ce n’était pas la mienne…
Puis ce fut enfin notre tour. Les portes se sont ouvertes et un elfe de sexe probablement féminin, la cinquantaine bien tassée et les joues trahissant un abus évident d’alcool nous a fait signe d’entrer. Et là ce fut le drame. Molly a aperçu l’Etre suprême et elle s’est complètement braquée. Pas de pleurs cependant. Juste un mutisme et le regard qui s’est détourné comme si elle ne voulait pas croiser celui de Santa. Pas question pour elle de s’asseoir à côté de lui. Limite autiste. Alors c’est moi qui ai dû me taper la conversation avec le barbu. Yes I’ve been a very good girl, Yes I eat my veggies everyday… Il était plutôt gentil comme père Noël. Il a même essayé de bafouiller quelques mots de français. Il m’a donné le cadeau alloué à Molly et on s’est barré vite fait. Je ne pense pas qu’elle ait été traumatisée par cette rencontre. Par contre elle n’a voulu ouvrir son cadeau immédiatement, chose parfaitement inhabituelle. Le cadeau, on l’a ouvert quelques heures plus tard. C’était un set de « papeterie » pour petits gars, déconseillé aux enfant de moins de 3 ans.
Jingle bells, Jingle bells, Jingle bells…

J’adore cette photo floue de Molly, prise la semaine dernière

La petite photo en haut à droite a été prise il y a 2 ans au Stanley park, Vancouver. A l’occasion des Bright Nights.

Catégories :Non classé

6 réponses »

  1. Pour laisser un commentaire, cliquez droit sur « post a comment » et ouvrez.As usual, to leave a comment right-click on « post a comment » and open.

  2. comment on fait « yes » avec son bras ???ah oui, le choc du pere noel… ca arrive souvent. Ta description de l’elfe est je pense exagérée : on sait tous ce que font les elfes féminins avec le pere noel donc son age n’est pas anormal, vu l’age du pere noel , quand aux joues légèrement rosées c,est à cause du froid, voyons…Ici, la petite jeune c’est la fée des étoiles.Molly a-t-elle envoyé une lettre au Pere Noel (ou est-ce encore tot) ?

  3. Pour faire « yess » avec son bras… hum difficile à expliquer. Molly te montrera ça à la fin du mois!Pour l’elfe, je peux te garantir que je n’exagerais même pas. Tu ne connais pas vraiment l’autochtone, ni les moeurs du Yorkshire. Je te garantie qu’il faut le voir pour le croire.Un peu tôt pour la lettre au Perne Noël.

  4. dans les villages de campagne ou j’ai habité en Vendée, y avait des tas de père Noel partout!! les joues bien pleines de varices! hhhmmmmm… et après on veut nous faire croire qu’il n’y en a qu’un! pfffffff

  5. J’aime aussi cette photo, c’est rassurant pour le commun des mortels de savoir que tu en loupes aussi.Je trouve dommage qu’il y ait des pères noel partout, ça tue le mythe pour les tout petits.On devrait voir les lutins avant Noel ! Et pas décatis !

  6. @ Gaelle, ça doit pas être bien joli les varices sur les joues.@ Kili, je suis bien d’accord avec toi à propos du clonage du père Noël, c’est dégueulasse

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s